18.9 C
Alger
mardi 26 octobre 2021

Plan d’action du gouvernement : Les députés appellent à se focaliser sur les secteurs créateurs de richesse

Le volet socio-économique était au centre des préoccupations soulevées mardi par les membres de l’Assemblée populaire nationale (APN) lors de la séance plénière consacrée à l’examen du Plan d’action du gouvernement (PAG), appelant à se focaliser sur les secteurs créateurs de richesse et d’emplois et à œuvrer à l’amélioration du pouvoir d’achat des citoyens.

Par Reda A.

Lors de cette séance, présidée par le président de l’APN, Brahim Boughali, en présence des membres du gouvernement, les députés ont souligné l’importance du suivi de la mise en œuvre du Plan, appelant à œuvrer à l’amélioration du pouvoir d’achat des citoyens et au renforcement de la politique de subventionnement.
Les parlementaires ont également appelé le gouvernement à accélérer la promulgation de nouvelles lois dans le domaine de l’investissement afin de créer de la richesse et de renforcer le partenariat avec les investisseurs étrangers.
Dans ce contexte, le député Brahmia Abderrafik a mis en exergue l’importance de se focaliser sur les secteurs créateurs de richesse, d’assainir le foncier agricole et de créer des mécanismes opérationnels pour la prise en charge effective des dossiers du logement et de l’emploi.
Le député Didiche Zine Labidine (Front El-Moustakbal) a, quant à lui, plaidé pour le développement du système bancaire, insistant, par ailleurs, sur la nécessité de définir des délais précis pour la mise en œuvre du Plan d’action du gouvernement.
Pour sa part, le membre de l’APN Mohammed Salem Nekkar (MSP) a mis l’accent sur l’impératif d’allouer d’urgence des fonds aux nouvelles wilayas.
Après avoir appelé à lever les obstacles qui entravent la bonne commercialisation des produits algériens à l’étranger, le parlementaire a souligné la nécessité de consentir davantage d’efforts pour améliorer le cadre de vie des citoyens et prendre en charge leurs préoccupations liées principalement au logement et à l’emploi. Abondant dans le même sens, Ali Kessar, de la même formation politique, a relevé l’urgence de régulariser la situation des détenteurs de contrats de préemploi, de développer les secteurs contribuant à la création de richesse, à l’instar de l’agriculture, avec orientation de la subvention aux agriculteurs. Le député Ali Djellouli (Front de libération nationale) a salué la teneur du PAG, rappelant l’importance de donner des garanties pour la mise en œuvre du Plan et mettre en place une commission qui se chargera du suivi «minutieux» de sa concrétisation effective sur le terrain.
M. Djellouli a appelé à la révision des textes relatifs à la protection des terrains agricoles en vue d’éviter leur exploitation à d’autres fins.
Pour le député Messaoud Kasri du même parti, le PAG manque de «calendrier et de chiffres permettant d’en assurer un suivi minutieux».
A son tour, le député Yahi Ali (Indépendants) a fustigé «l’absence de délais et la source de financement dans le PAG», soulignant, dans un autre contexte, «la nécessité de valoriser les terrains agricoles, finaliser les programmes de l’habitat rural, tout en veillant à la prise en charge effective des problèmes des jeunes, notamment pour l’accès à l’emploi».
De son côté, le député Cherif Ben Hammou (Mouvement d’El Bina) a appelé à réviser le salaire de base en vue de l’obtention du logement et à lever «les obstacles administratifs pour faciliter l’intégration professionnelle des jeunes».
R. A.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img