22.9 C
Alger
samedi 13 août 2022

Plage de Sidi Mejdoub / Mostaganem: Les baigneurs exaspérés par les pratiques mafieuses

Dès le début du mois de juin et jusqu’à ce jour, la plage mythique de Sidi Mejdoub est devenue un foyer pour délinquants, repris de justice et autres énergumènes. Pour ainsi dire, ils ont pris possession de ce site balnéaire, complètement et illégalement, et ce, en séquestrant la plage, ne laissant au citoyen ou vacancier d’autre choix que la location de kits d’abris composés de parasol, table et chaises (solarium), en général dans état piteux. De cette manière, les nombreux vacanciers, familles ou simples citoyens, se voient empêchés, par la force de l’intimidation, d’accéder gratuitement à la plage. Mais dans leur majorité, ils ne peuvent profiter de l’espace que s’ils mettent la main à la poche pour débourser des sommes imposées. Faut-il encore le préciser, cette paisible plage est devenue la scène de tous les délits. Selon les habitués, des événements dangereux se produisent presque quotidiennement, notamment des bagarres à l’arme blanche et des vols répétés de téléphones portables. En effet, bien avant le début de la saison estivale, ce phénomène mafieux a pris des proportions inquiétantes pour ceux qui fréquentent cette station balnéaire très populaire et très prisée par les familles des quartiers voisins. Cette situation a d’ailleurs été dénoncée par l’Association «The Blue Horizon» qui, par ailleurs, s’emploie très souvent à mener de louables opérations pour maintenir les lieux en bon état de propreté. Ces comportements totalement dégradants vont à contre-courant du discours qui, lors des préparatifs de la saison estivale, est trop rassurant… Mais la réalité est là. Les intimidations et l’insécurité poussent souvent des baigneurs à s’installer sur des plages non surveillées et les conséquences en disent long. Même les maîtres nageurs sont incommodés par la barrière des solariums. A rappeler que la Direction du tourisme et de l’artisanat de la wilaya de Mostaganem a réagi, notamment les 19 et 24 du mois en cours, avec la force publique représentée par la Gendarmerie nationale, mettant fin aux exploitations illégales des plages, respectivement «Sonaghter» et «Sablettes». De la sorte, les dites opérations de «descente» menées contre les «illégaux des plages» se sont soldées, en effet, par la saisie de toute la panoplie de matériel des «plagistes». Ces opérations d’assainissement des plages ont été saluées par toute la population de Mostaganem ainsi que par les estivants d’autres plages qui attendent, à l’instar de ceux de la plage de Sidi-Mejdoub, d’être libérés des griffes de ces mafieux. Nombreux sont les baigneurs et estivants qui vont se réjouir certainement de ces actions salutaires des autorités locales. Les opérations d’assainissement à mener devront également toucher les tarifs de stationnement qui eux aussi sont un grand problème à ne pas omettre. En dernier lieu, les estivants sollicitent le renforcement de la surveillance par les éléments de la Protection Civile. La plage de Sidi-Mejdoub a enregistré le record de 12 morts depuis le début de la saison estivale 2022.
Lotfi Abdelmadjid

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img