21.9 C
Alger
vendredi 7 octobre 2022

Pétrole: Le prix progresse légèrement à plus de 75 dollars

Les prix du pétrole allaient de l’avant hier, après la publication d’un rapport de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) soulignant la forte reprise de la demande d’or noir le mois dernier.
Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait vers midi 75,57 dollars à Londres, en hausse de 0,55 % par rapport à la clôture de la veille.
A New York, le baril de WTI pour août gagnait 0,53 %, à 74,49 dollars.
La demande mondiale de pétrole a continué à croître en juin avec la reprise économique, a annoncé hier l’Agence internationale de l’énergie (AIE), pour atteindre désormais 96,8 millions de barils par jour.
A ce rythme, la demande mondiale, qui s’était effondrée avec la pandémie de Covid-19, devrait dépasser les niveaux d’avant la crise d’ici la fin 2022, selon elle. Or l’offre, à 95,6 millions de barils par jour, est inférieure, induisant une situation de déficit favorable aux prix du brut. Ces derniers «risquent d’être volatils tant que les pays de l’Opep+ ne se seront pas accordés sur le relèvement de leur production», ajoute l’AIE.
Les pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs dix alliés via l’accord Opep+ n’ont en effet pas réussi lundi dernier, après déjà plusieurs reports successifs, à s’entendre sur leurs niveaux de production à compter du mois d’août, laissant le marché circonspect.
Les investisseurs n’ont, par ailleurs, pas tenu compte des «faibles» données sur les importations en Chine, ont estimé des analystes. Les importations chinoises ont connu le mois dernier un tassement, a en effet annoncé hier l’administration des douanes.
Celles d’or noir se sont élevées à 9,77 millions de barils par jour, soit le troisième mois consécutif en-dessous de 10 millions de barils par jour, selon les spécialistes du marché.
Samia Y.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img