16.9 C
Alger
vendredi 9 décembre 2022

Pétrole: Le Brent sous les 90 dollars

Les prix du pétrole perdaient du terrain vendredi, après des hausses des taux de plusieurs banques centrales à travers le monde, appuyant les craintes d’une récession mondiale. Ce vendredi matin, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre baissait de 1,56 %, à 89,05 dollars. Le baril de West Texas Intermediate (WTI) américain pour livraison le même mois, perdait 1,81 % à 81,98 dollars. Mercredi, la Réserve fédérale américaine (Fed) a notamment procédé à un fort tour de vis de 0,75 point de pourcentage, la troisième hausse de taux de cette ampleur d’affilée, afin de juguler l’inflation. Elle ouvrait ainsi le bal d’une semaine de hausses des taux de nombreuses banques centrales à travers le monde, à l’exception du Japon ou encore de la Turquie. Cette salve de relèvements est surtout le signe que «les risques de récession mondiale pourraient bien s’intensifier», accentuant la tendance baissière du brut en plombant la demande, ont indiqué des analystes. Si ces craintes s’amplifient, «le Brent pourrait revenir dans la zone (des) 80 dollars le baril à court terme», ont-il-estimé. En parallèle, le dollar continue de toucher de nouveaux sommets face aux autres devises, bénéficiant d’une économie américaine qui résiste plus que prévu et de son statut de valeur refuge en période de tensions géopolitiques. Or, les fortes hausses du dollar rendent le pétrole plus cher pour les acheteurs qui utilisent d’autres monnaies, ce qui peut peser sur la demande.

Tahar F.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img