22.9 C
Alger
mardi 9 août 2022

Pétrole: Le Brent baisse à 105 dollars

Les prix du pétrole étaient en baisse hier, lestés par les craintes de récession mondiale impactant la demande en or noir, contrebalançant les préoccupations relatives à l’offre.

Par Salah B.

Dans la matinée, le baril de Brent de la mer du Nord, pour livraison en septembre, perdait 1,81 % à 105,08 dollars.
Le baril de West Texas Intermediate (WTI) américain, pour livraison en août, fléchissait quant à lui de 2,28 % à 102,40 dollars.
Les craintes de récession et celles de pénurie d’approvisionnement en or noir se disputent le premier rang des préoccupations du marché pétrolier depuis des semaines.
Les analystes expliquent que «la crainte de la récession et les inquiétudes liées à la demande prennent le dessus», tout en soulignant que les tensions géopolitiques entravent la croissance économique en raison de l’inflation.
Selon eux, «il y a environ 5 millions de barils par jour d’arrêt de production, en raison de sanctions ou de tensions politiques».
Même si le marché reste «vulnérable» aux nouvelles concernant l’offre, les analystes estiment qu’en l’absence de nouveaux «bouleversements inattendus» de l’approvisionnement, le prix du baril pourrait poursuivre son recul.
En plus des pressions inflationnistes qui se prolongent, la montée du dollar décourage également les acheteurs de pétrole, car un billet vert fort réduit le pouvoir d’achat des investisseurs utilisant d’autres devises.
La Réserve fédérale américaine (Fed) pourrait une nouvelle fois augmenter ses taux directeurs lors de la prochaine réunion de fin juillet, après avoir insisté sur la nécessité de juguler l’inflation, même au détriment de la croissance économique.
S. B.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img