26.9 C
Alger
lundi 26 septembre 2022

Pétrole: Le Brent à près de 95,5 dollars

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre perdait 3,44 % à 95,49 dollars hier matin, lesté par l’inflation et les craintes de récession qui pourraient affecter la demande.
Le baril de West Texas Intermediate (WTI) américain pour livraison en septembre baissait quant à lui de 2,91 %, à 88,97 dollars, glissant sous les 90 dollars le baril. L’inflation dans la zone euro a battu un nouveau record en août, à 9,1 % sur un an, a annoncé Eurostat hier, laissant craindre pour la vigueur de la demande en or noir. Le marché attend la publication dans la journée de l’état des stocks américains de pétrole par l’Agence américaine d’information sur l’énergie (EIA). Les analystes tablent sur une baisse de 950 000 barils des réserves commerciales de brut et d’un million de barils pour l’essence, selon la médiane d’un consensus compilé par Bloomberg. Sur le marché du gaz naturel, le TTF néerlandais, référence du marché européen, évoluait à 272,700 euros le mégawattheure (MWh), en petite hausse. Comme annoncé par le géant russe Gazprom, le flux de gaz russe est effectivement tombé à zéro via Nord Stream 1 aux premières heures de la matinée d’hier. L’interruption doit durer trois jours. L’Europe est toutefois parvenue à remplir ses réserves de gaz plus rapidement que prévu, laissant un peu de répit aux prix.

N. T.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img