20.9 C
Alger
mardi 27 septembre 2022

Pétrole: Le Brent à près de 42 dollars le baril hier à Londres

Les prix du pétrole étaient relativement stables hier, avant la publication par l’Agence américaine d’information sur l’Energie (EIA) des stocks de brut aux Etats-Unis plus tard dans la journée. Dans la matinée, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 41,94 dollars à Londres, en hausse de 0,53 % par rapport à la clôture avant-hier. A New York, le baril américain de WTI pour le même mois, dont c’est le premier jour d’utilisation comme contrat de référence, gagnait 0,35 % à 39,94 dollars. Ces gains, à l’image des quelque 0,7 % grappillés la veille, restent toutefois «plafonnés par la relance de l’industrie pétrolière libyenne», notent les analystes du marché. La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé le week-end dernier la reprise de la production et des exportations d’or noir sur les sites qu’elle a qualifiés de «sûrs». «La société a indiqué que la production devrait passer à 260 000 barils/jour la semaine prochaine, ce qui est loin des 1,2 million produits d’avant l’arrêt», relèvent encore les analystes du marché. De plus, la Libye, pays membre de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), n’est pas soumise aux coupes de production auxquelles s’astreignent la grande majorité et les signataires de l’accord Opep+. Les investisseurs avaient également hier les yeux tournés vers le rapport hebdomadaire de l’EIA sur les stocks de brut dans le pays, «qui revêtent une importance plus grande que d’habitude», estiment les observateurs du marché pétrolier. Les réserves américaines de brut pour la semaine achevée le 18 septembre sont attendues en baisse de 3,27 millions de barils, a rapporté l’agence Bloomberg.

Sérine N./Agences

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img