22.9 C
Alger
samedi 13 août 2022

Pétrole: Le Brent à plus de 106 dollars

Les prix du pétrole étaient en berne hier, après des données sur les réserves commerciales de brut et d’essence aux Etats-Unis, qui pourraient signifier une baisse de la demande dans le pays. Dans la matinée, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre perdait 1,12 % à 106,15 dollars.

Par Salem K.
Le baril de West Texas Intermediate (WTI) américain pour livraison en août, dont c’est le dernier jour de cotation, baissait quant à lui de 1,05 % à 103,13 dollars. Les cours sont en baisse «sur fond d’anticipation d’un gonflement des stocks de pétrole américains», indiquent des analystes.
La fédération de professionnels du secteur, l’American Petroleum Institute (API), a estimé, mardi soir, que les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont augmenté de 1,86 million de barils et ceux d’essence de 1,29 million de barils, «ce qui suggère que la demande américaine pourrait baisser», affirment les analystes. Le marché attend désormais la publication de l’état des stocks américains de pétrole par l’Agence américaine d’information sur l’énergie (EIA), réputée plus fiable que celle de l’API. Les analystes tablent sur une augmentation de 2 millions de barils des réserves commerciales de brut et de 1 million de barils pour l’essence, selon la médiane d’un consensus compilé par Bloomberg.
«L’inquiétude croissante concernant l’épidémie de Covid-19 en Chine plafonne également les cours du brut», selon les analystes. La Chine a enregistré, samedi, son plus grand nombre de cas de Covid-19 depuis mai, entraînant des confinements en application de la stricte politique «zéro Covid».
S. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img