8 C
Alger
vendredi 4 décembre 2020

Pessimiste sur les chances de nouvelles aides économiques: Wall Street chute

La Bourse de New York s’est enfoncée dans le rouge lundi, à la veille d’une échéance fixée par la présidente démocrate de la Chambre des Représentants pour parvenir à un compromis budgétaire sur un nouveau plan de soutien économique aux Etats-Unis. Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, a cédé 1,44 % à 28 195,42 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a lâché 1,65 % à 11 478,88 points et l’indice élargi S&P 500 est tombé de 1,63 % à 3 426,92 points. Ces trois grands indices avaient démarré la séance dans le vert avant de se replier. La cheffe des démocrates au Congrès, Nancy Pelosi, et le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, se sont retrouvés lundi pour tenter de réduire leurs différences sur les modalités d’un nouveau plan d’aide pour les entreprises et les ménages américains. Dimanche, Mme Pelosi avait fixé un délai de 48 heures pour parvenir à un compromis, mais les acteurs du marché semblaient circonspects sur d’éventuels progrès. Selon Sam Stovall de CFRA, le recul de Wall Street lundi est «une réponse à la baisse des possibilités pour qu’un plan de relance soit voté avant l’élection (présidentielle de novembre, ndlr) et à la hausse des inquiétudes sur le fait qu’il n’y aura pas non plus de plan après l’élection». Même en cas de victoire du démocrate Joe Biden face à Donald Trump le 3 novembre, les républicains pourraient conserver leur majorité au Sénat, ce qui aurait pour effet de «paralyser le Congrès», observe M. Stovall. La saison des résultats s’est par ailleurs poursuivie à Wall Street, où le groupe de services pétroliers américain Halliburton (-0,68 %), qui fait face au repli des activités d’exploration et de forage depuis le début de la pandémie, a enregistré son quatrième trimestre consécutif de pertes. Netflix, Tesla ou encore Coca-Cola feront part cette semaine de leur bilan trimestriel. Parmi les autres valeurs du jour, le groupe américain ConocoPhillips (-3,17 %) a annoncé lundi son intention de racheter son concurrent Concho Resources (-2,76 %), spécialisé dans l’exploitation du pétrole de schiste, pour 9,7 milliards de dollars, nouveau signe de consolidation dans un secteur secoué par la pandémie. American Airlines (+0,80 %) a progressé après avoir annoncé vouloir remettre en service à la fin de l’année le 737 MAX,
l’avion-phare de Boeing qui attend toujours le feu vert des autorités pour revoler après deux accidents ayant fait 346 morts. Les acteurs du marché ont aussi digéré les chiffres du PIB chinois au troisième trimestre, qui a bondi de 4,9 %, selon les chiffres publiés lundi par le Bureau national des statistiques (BNS), marquant un coup d’accélérateur au moment où la plupart des grandes économies étaient plombées par la pandémie de Covid-19. Cette hausse est toutefois inférieure aux prévisions d’un groupe d’analystes sondés par l’AFP, qui tablaient sur une progression de 5,2 %.

F. H.

Article récent

Foot/ Italie- transfert: Slimani dans le viseur de la Salernitana (Série B)

L'attaquant international algérien de Leicester City (Premier league anglaise) Islam Slimani, en manque de temps de jeu, est convoité par le pensionnaire de...
--Pub--

Articles de la catégorie

Pétrole: Le Brut de l’Opep à 46,72 dollars

Le prix du panier de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), dont le pétrole brut algérien, s'est maintenu à près de 47 dollars,...

Energie: Concertation entre l’italien Eni et les autorités libyennes pour renforcer le partenariat

Le groupe énergétique italien Eni et les autorités libyennes se sont concertés cette semaine à Tripoli pour trouver les voies et moyens visant à...

Brexit: Moins d’un mois avant la rupture et toujours pas d’accord en vue

A moins d’un mois de la fin du processus de leur rupture, Londres et Bruxelles abattent leurs dernières cartes pour arriver à un accord...

Economie mondiale: L’OCDE révise à la baisse ses prévisions de croissance en 2021

L'OCDE a revu à la baisse, hier, sa prévision de croissance de l'économie mondiale en 2021, qui devrait rebondir de 4,2 %, contre 5...
- Advertisement -