6.9 C
Alger
samedi 4 décembre 2021

Perturbés par la contamination de Trump: Les prix du pétrole chutent

Les cours pétroliers ont chuté de plus de 4 % avant-hier, au lendemain d’une dégringolade similaire, malmenés par l’incertitude découlant de la contamination au Covid-19 de Donald Trump et par une offre d’or noir bien supérieure à la demande.

Par Lyes B.

Le baril américain de WTI pour livraison en novembre a abandonné 4,31 % ou 1,67 dollar par rapport à la clôture de jeudi, à 37,05 dollars. A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour décembre est tombé à 39,27 dollars, en chute de 4,06 % ou 1,56 dollar. WTI et Brent ont également enregistré leur deuxième baisse hebdomadaire consécutive, lâchant respectivement 7,95 % et 6,32 %. «La contamination par le coronavirus du Président Trump ajoute une couche d’incertitude supplémentaire pour les marchés des matières premières», a expliqué David Fyfe, analyste chez Argus Media. Jeudi dernier, les deux cours de référence du brut avaient franchi la barre des -5 % en séance, avant de limiter leurs pertes et de n’abandonner «que» 3 % à la clôture. Donald Trump, 74 ans, a fait savoir dans un tweet, dans la nuit de jeudi dernier à avant-hier, qu’il avait été testé positif au Covid-19, tout comme sa femme Melania, et qu’il se mettait en quarantaine. Le médecin de la Présidence américaine a dit s’attendre à ce que M. Trump «continue à assumer ses fonctions sans perturbations pendant sa convalescence». «Cette nouvelle vient s’ajouter aux mauvais signaux économiques reçus par le marché tout au long de la semaine. Les investisseurs constatent que la demande d’or noir, après un rebond pendant l’été, s’essouffle, et que les économies sont peut-être en train de rater le coche de la reprise», a complété M. Fyfe. L’absence d’un nouveau plan de relance américain n’arrange rien, selon Jeffrey Halley, de Oanda. «La combinaison d’une demande tiède, de l’augmentation de l’offre mondiale et de l’incertitude politique américaine entraîne un puissant cocktail baissier», avait résumé plus tôt dans la journée Stephen Brennock, analyste de PVM.

Le prix moyen du pa-nier de l’Opep à moins de 40 dollars le baril
Le prix du panier de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s’est affiché à 39,94 dollars le baril jeudi dernier, contre 40,65 dollars la veille, selon les données de l’Organisation pétrolière publiées vendredi sur son site web. Le panier de référence de l’Opep, constitué de 13 pétroles bruts, dont le Sahara Blend algérien, a enregistré ainsi une baisse de 71 cents. Le baril de Brent de la mer du Nord, coté sur le marché de Londres, sur lequel est établi le pétrole algérien, a fini à 42,15 dollars, en baisse de 0,33 % par rapport à la clôture de mercredi. Dans la journée de vendredi, il est tombé à 39,35 dollars, soit une chute de 3,86 %. Les treize membres de l’Opep et leur alliés non Opep ont tenu mercredi un atelier spécial de deux jours sur la prévision de la demande mondiale de pétrole et les perspectives du marché au cours duquel le secrétaire général de l’Opep, SE Mohammad Sanisi Barkindo, qui a présidé l’atelier, a souligné l’importance d’améliorer les normes de l’industrie pétrolière.Dans son discours publié sur le site de l’organisation, M. SE Barkindo a déclaré que l’Opep restait prudemment optimiste quant à la reprise du marché pétrolier. Le secrétaire général a souligné l’impact de la crise sanitaire du Covid-19 sur le marché pétrolier en notant les difficultés auxquelles certains pays sont actuellement confrontés, alors qu’une autre vague d’infections au Covid-19 a émergé. «Alors même que le monde continue de lutter contre les résurgences du virus, de grandes incertitudes et risques continueront de déstabiliser le marché pétrolier et d’affecter le rythme de la reprise économique», s’est-il inquiété. L’atelier a fourni une plate-forme à travers laquelle les points de vue sur l’amélioration de l’analyse globale, de la transparence et de la communication des données pourraient être encore renforcés et améliorés, ce qui devrait contribuer, selon lui, à soutenir l’industrie énergétique.
L. B.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img