11.9 C
Alger
lundi 6 février 2023

Personne n’est à l’abri d’un accident mortel, «protégeons-nous» : Alerte aux asphyxies au monoxyde de carbone

«L’accident n’arrive pas qu’aux autres», a alerté, hier, Farouk Achour, directeur de l’information et des statistiques à la Protection civile, insistant sur la prévention, l’aération et la prise de conscience chez les citoyens pour éviter les asphyxies au monoxyde de carbone en cette période.

Par Thinhinane Khouchi

«Durant l’année écoulée, les statistiques arrêtées par notre institution ont fait état de 175 cas de décès par asphyxie et durant l’année en cours, du mois de janvier à ce jour, nous sommes déjà à 105 décès. Concernant le mois de novembre, nos services ont déjà enregistré 12 décès et 150 personnes sauvées d’une mort certaine», a indiqué, hier, le colonel Farouk Achour, directeur de l’information et des statistiques à la Protection civile lors d’une conférence organisée au Forum d’«El Moudjahid». Rappelant le lancement, le 8 novembre dernier, d’une campagne nationale de sensibilisation sur les dangers liés à la saison hivernale, notamment l’asphyxie au monoxyde de carbone, l’intervenant a expliqué que «dans la majorité des cas de décès enregistrés par nos services, il s’agit principalement de l’absence ou l’insuffisance d’une ventilation adéquate et permanente dans les habitations, d’appareils de chauffage non conformes aux normes de sécurité imposées par l’Algérie ou d’appareils contrefaits, ainsi que l’installation et l’exploitation incorrectes de divers appareils par des personnes non qualifiées». À cet effet, le colonel Achour a appelé les citoyens à aérer leurs habitations au moins 10 minutes par jour, ventiler les logements lors de l’utilisation d’appareils de chauffage, éviter de boucher les prises d’air dans les pièces, ne pas laisser un moteur de voiture en route dans un garage fermé. Il est question également d’éviter l’usage de la «tabouna» et des appareils de cuisson comme moyens de réchauffement et de faire procéder à l’entretien régulier des appareils par un professionnel. Il a appelé les citoyens à acheter les appareils de chauffage conformes aux normes de sécurité imposées. «Le citoyen doit impérativement demander le certificat de conformité avant d’acheter son appareil de chauffage», a insisté l’intervenant. «Généralement, les chauffages sont utilisés à partir du mois de novembre jusqu’en février. L’appareil en question doit impérativement être entretenu par un professionnel avant son utilisation. Ce dernier doit vérifier et entretenir l’appareil et son canal d’évacuation parce que des objets et même la poussière peuvent s’introduire à l’intérieur du chauffage et causer sa défaillance», a-t-il expliqué. Afin d’éviter les bilans tragiques, l’invité du forum d’«El Moudjahid» a indiqué qu’au programme de la campagne de sensibilisation lancée récemment des portes ouvertes sont organisées au niveau des unités de la Protection civile, des messages de mesures préventives sur les médias et les réseaux sociaux ainsi que des caravanes de prévention qui sillonnent les différentes communes, villages et douars reculés pour un travail de proximité au plus près des citoyens afin de les alerter sur les dangers de ce tueur silencieux. Achour a ajouté que la campagne aura pour but d’«enseigner les comportements nécessaires dans le domaine de la sécurité et de se protéger des dangers de ce tueur silencieux». Il a ajouté que cette campagne se poursuivra tout au long de la saison hivernale à travers des programmes de sensibilisation au niveau des écoles, des mosquées et autres, avec l’aide de la société civile et des associations locales, les ministères de la Santé, du Commerce, des Affaires religieuses et la Sonelgaz.

T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img