3.9 C
Alger
dimanche 4 décembre 2022

Pêche: Vers l’élaboration d’un nouveau modèle de production halieutique en Algéri

Cap sur l’aquaculture et la pêche en haute mer
« L’Algérie aspire à élaborer un nouveau modèle de production halieutique, basé essentiellement sur l’aquaculture et la pêche en haute mer »,  a indiqué à Alger le ministre de la Pêche et des productions halieutiques, Hicham Sofiane Salaouatchi.

« Le secteur œuvre à élargir et à généraliser l’aquaculture à court et moyen termes, et aspire à long terme à s’orienter vers la pêche en haute mer » a souligné Salaouatchi  lors d’une séance de l’APN consacrée aux questions orales. En effet , répondant à la question du député Kamel El Korichi (indépendant) sur la production halieutique en Algérie, basée à 95% sur la production marine, contre 5% seulement pour les produits de l’aquaculture,  le ministre a affirmé que l’augmentation de la moyenne de production de cette filière permettra de garantir d’importantes quantités, et partant de baisser les prix du poisson.  Il a ajouté, dans ce contexte, que son secteur œuvrait « de concert » avec le ministère délégué chargé de la Mirco entreprise à encourager et à orienter les jeunes vers l’aquaculture, citant le lancement de l’opération d’octroi de 1000 micro-crédits dans le cadre de l’ANGEM et 1000 autres crédits accordés par l’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat (ANADE). Il a insisté sur l’importance de se diriger vers la pêche en haute mer pour augmenter la production halieutique et équilibrer les prix dans les marchés, a-t-il insisté, ajoutant que 98 % des professionnels pêchent dans la première zone du littorale. Pour réaliser cette vision, il est indispensable de fabriquer des bateaux capables de relever ce défi, a-t-il dit, relevant que son secteur a mis en place une feuille de route pour accompagner la construction de grands bateaux équipés pour passer de la pêche traditionnelle à la pêche en haute mer, en sus de prendre en charge les préoccupations des pêcheurs notamment celles relatives à la formation. En réponse à une question de la députée Bouguatoucha Zakia (MSP) sur les mécanismes d’exécution du programme sectoriel, le ministre a affirmé que l’Algérie s’emploie à augmenter la production halieutique des eaux douces à 9000 tonnes dont 1000 tonnes produits dans les wilayas intérieures, tout en focalisant sur la production du tilapia rouge dans les bassins agricoles de grands formats.  Enfin , il est a rappeler que , le ministre de la Pêche avait indiqué qu’en 2021 « La production halieutique en Algérie a atteint 74 000 tonnes ,  soit une augmentation de 7% par glissement annuel. Le ministre avait  précisé, sur les ondes de la Chaîne I de la Radio nationale, qu’un certain nombre de projets effectifs liés à la production de dorade avait été relancés en septembre 2021, citant à titre d’exemple, l’installation de cages flottantes pour la production de 600 tonnes de ce type de poisson à Skikda, 700 tonnes à Boumerdes, 400 tonnes à Tlemcen, 600 tonnes à Chlef et 400 tonnes à Béjaïa.

 

Thinhinane Khouchi

Article récent

Le 04 Decembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img