12.9 C
Alger
mercredi 1 février 2023

Pêche/Projets: Entrée en service, en 2023, de 6 chantiers de construction et de réparation navales

Le directeur du contrôle des activités de la pêche halieutique et d’aquaculture au ministère de la Pêche et des Productions halieutiques, Abderrahmane Hentour, a annoncé, lundi, l’entrée en service, en 2023, de six chantiers de construction et de réparation des navires de pêche, ajoutant que l’opération intervient en application des orientations du président de la République qui a appelé à encourager les entreprises de fabrication de navires de pêche à augmenter les taux de production.

Par Lyes F.
Les chantiers de construction et de réparation des navires de pêche devant être lancés se trouvent à Tlemcen, Chlef, Boumerdés et Annaba, à l’effet de consolider la production de la pêche en haute mer, a indiqué à l’APS M. Hentour qui souligne que ces projets se concrétiseront selon la feuille de route du secteur et interviennent en application des orientations du président de la République, Abdelmadjid Tebboune qui avait donné, lors du Conseil des ministres de dimanche, des instructions à l’effet d’encourager les entreprises de fabrication des navires de pêche à augmenter les taux de production.
Le président de la République avait «enjoint aux ministres de l’Intérieur, et des Transports de coordonner afin de faciliter à ces entreprises l’extension de leurs espaces dans les ports». Il «s’est félicité des efforts consentis par les jeunes dans le domaine de l’aquaculture et des productions halieutiques en dépit des capacités moyennes, ce qui a permis de fournir des ressources halieutiques à des prix abordables au profit des citoyens».
A ce propos, M. Hentour a affirmé que les projets et chantiers de construction et de réparation des navires devant être lancés, connaissent un «grand» taux de réalisation, atteignant 90 % à Annaba, 70 % à Tlemcen et Chlef et 50 % à Boumerdès, ajoutant que leur entrée en service en 2023, contribuera à l’augmentation des taux de production et à la consolidation des produits de la pêche halieutique.
Le même responsable a rappelé la convention signée cette année entre la Chambre algérienne de la pêche et de l’aquaculture (CAPA) et le Groupement public AGM (Algerian Groupe of Mecanics), ayant pour objet d’encourager la sous-traitance dans le domaine de la construction et de la réparation des navires.
Concernant la pêche en haute mer, M. Hentour a fait savoir qu’il sera procédé, en 2023, à la réception de trois navires de gros tonnage de fabrication locale, avec un taux d’intégration de 60 %, faisant état également de prévisions de réception de 5 autres navires à l’horizon 2024, en vue de renforcer la flotte de la pêche halieutique.
Pour ce qui est de la pêche halieutique, M. Hentour a précisé que la feuille de route du secteur vise à poursuivre le renforcement de la flotte de la pêche, notamment dans la construction de navires de gros tonnage pour la pêche en haute mer, tout en œuvrant à l’augmentation du quota de pêche du thon rouge, en sus de l’aménagement de sites d’accostage dédiés aux navires de pêche et dont la longueur ne dépasse pas 7 mètres.
L. F.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img