16.9 C
Alger
samedi 10 décembre 2022

Parution de «Tempêtes et autres éclats»: Un essai-éclairage sur des textes inédits de Kateb Yacine

Dans «Tempêtes et autres éclats», l’universitaire Afifa Bererhi porte un éclairage sur les manuscrits inédits de l’écrivain et dramaturge Kateb Yacine (1929-1989), revisités à travers ses textes poétiques et ses pièces de théâtre.

Par Racim C.

Publié récemment aux éditions El Kalima, cet essai de 105 pages défriche l’œuvre katébienne, revisitée en partie à travers une lecture des premiers manuscrits «inédits» et des correspondances de jeunesse croisées avec de grands noms du milieu intellectuel et littéraire de sa génération. L’ouvrage propose également une relecture des textes inconnus ou inédits comme les poèmes de Kateb, retrouvés et étudiés par Jacqueline Arnaud, qui traitent notamment de la situation sociale des Algériens, sous colonisation française. Son premier recueil de poèmes, «Soliloques», sorti en 1946, compte parmi ces manuscrits de l’écrivain qui s’est illustré depuis sa prime jeunesse dans la poésie, utilisée comme «arme de combat» contre l’oppresseur. «Tempêtes et autres éclats» défriche aussi des correspondances de Kateb Yacine, avec l’écrivain et poète français Gabriel Audisio (1900-1978), et son expérience théâtrale, un art qui s’adresse au peuple appelé à se réveiller et s’élever contre l’occupation française. «Le cadavre encerclé», «La poudre d’intelligence» et «Les ancêtres redoublent de férocité», entre autres, figurent parmi les œuvres de Kateb Yacine décortiquées par Afifa Bererhi. Conservé à la Bibliothèque nationale de France, le manuscrit de la pièce «Tempêtes de sable», considérée comme une ébauche de «La poudre d’intelligence», fait l’objet de lecture dans cet essai. L’auteure note, à ce propos, que dans sa première version de «La poudre d’intelligence», Kateb Yacine «ne se défait pas des invariants de la tragédie grecque et écrite dans un registre d’expression où domine le tragique». L’ouvrage dévoile, d’autre part, une facette de la vie de Kateb Yacine à travers son parcours d’écrivain et dramaturge mais aussi ses voyages notamment en Amérique du Sud, au Soudan, en Europe occidentale, au Moyen-Orient et en Chine où il donnait des lectures publiques et conférences. Afifa Bererhi relève que les positions tranchées et sans concession de Kateb Yacine sur la colonisation et son entreprise de dépersonnalisation des Algériens lui ont valu des malentendus avec Gabriel Audisio, une des figures du libéralisme de l’époque. Les correspondances croisées avec son ami poète Audisio montrent l’intransigeance de Kateb sur l’impératif de donner une visibilité aux langues arabe et amazigh». «Kateb Yacine : tempêtes et autres éclats» est édité dans le cadre de la collection «Petits inédits maghrébins», dirigée par Guy Dugas, un des spécialistes de la littérature du Maghreb.
R. C.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img