17.9 C
Alger
jeudi 25 avril 2024

Partenariat stratégique : Le Président Tebboune lance une nouvelle dynamique algéro-mauritanienne

Une nouvelle pierre a été portée à l’édifice des relations algéro-mauritaniennes avec plusieurs projets stratégiques communs dont l’inauguration et le lancement ont été donnés, hier dans la wilaya frontalière de Tindouf, par le président de la République,  Abdelmadjid Tebboune, et son homologue Mauritanien, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani.

Par Lynda Naili

A ce titre, outre le premier projet qui consiste en l’ouverture de deux postes frontaliers fixes entre les deux pays à même de consacrer une dynamique économique entre les deux pays et  d’impulser le développement au niveau des régions frontalières, le deuxième projet consiste en la réalisation de la route reliant Tindouf à Zouerate. Longue de 840 km, cette route devra ouvrir des axes routiers internationaux importants pour permettre aux opérateurs algériens d’accéder aux marchés africains, via la Mauritanie. A travers ce projet, c’est la première fois depuis son indépendance que l’Algérie réalise une infrastructure d’une telle importance en dehors de ses frontières. Ce projet stratégique et vital, pour lequel une dizaine d’entreprises algériennes participent à sa réalisation ainsi qu’un bureau d’études algérien chargé de son suivi, permettra de consolider la coopération économique entre les opérateurs des deux pays et relancer la dynamique économique et la fluidité des échanges commerciaux. A cette occasion, le Président Tebboune, estimant que ce projet «ouvrira de nouvelles perspectives de coopération entre les deux pays », a fermement insisté sur «l’impératif d’accélérer la cadence de réalisation de ce projet à travers l’adoption d’un système de travail en continu». Pour sa part, le président mauritanien, félicitant «les deux pays pour cet exploit majeur», a remercié «le président de la République pour son engagement à concrétiser ce projet».

Réalisation de la zone de libre-échange

Enfin, s’agissant du troisième projet inauguré par les deux chefs d’Etat, il à trait au projet de réalisation de la zone de libre-échange entre les deux pays, pour lequel la pierre inaugurale a été conjointement posée. «Les marchandises et biens mauritaniens d’origine claire sont les bienvenus» et seront «exonérés de taxes», de même pour les produits algériens, invitant les opérateurs économiques mauritaniens à «investir dans la zone franche et à tirer profit des exonérations fiscales et douanières», a déclaré le Président Tebboune à propos de ce projet. Dans ce contexte, le chef de l’Etat a indiqué avoir  convenu avec son homologue mauritanien d’une prochaine rencontre entre les ministres du Commerce des deux pays pour «renforcer la coopération et les échanges bilatéraux à travers la création de banques et la facilitation de l’accès des biens et marchandises».

Appelée à constituer un trait d’union en matière d’échanges commerciaux et industriels entre l’Algérie et les pays d’Afrique de l’Ouest, cette zone fait partie des cinq zones de libre-échange prévues à Tin Zaouatine, Timiaouine, Bordj Badji Mokhtar et Debdeb, dans l’extrême-sud du pas. En outre, ce projet contribuera également à augmenter le volume des échanges commerciaux qui connait actuellement une croissance continue entre l’Algérie et la Mauritanie. Par ailleurs, en raison de sa proximité du poste-frontalier, cette zone franche apportera une plus-value et insufflera un fort élan aux échanges commerciaux entre l’Algérie et tous les pays de la région qui enregistrent un volume important en termes d’importations et d’exportations.

L.N.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img