21.9 C
Alger
lundi 27 juin 2022

Parlement britannique: Appel à intensifier les efforts pour l’indépendance du peuple sahraoui

Les participants à la conférence de solidarité avec le peuple sahraoui, organisée mercredi par le Parlement britannique, ont insisté sur la nécessité d’intensifier les efforts pour amener l’occupant marocain à se conformer à la légalité internationale et permettre au peuple sahraoui d’exercer son droit à l’autodétermination et à l’indépendance, appelant à garantir une protection internationale urgente aux Sahraouis dans les villes occupées.
La conférence placée sous le thème «Droit à l’autodétermination et à l’indépendance du peuple sahraoui», a vu la participation de députés du Royaume-Uni, de diplomates sahraouis, des membres du Mouvement de solidarité et des militants étrangers et sahraouis.
Les travaux de cette conférence ont débuté par l’intervention de l’activiste américaine Ruth McDonough, qui a livré un témoignage vivant sur ce qu’elle a vécu au cours des trois mois passés aux côtés de la militante sahraouie Sultana Khaya, sous le blocus militaire et les agressions répétées des services de sécurité de l’Etat d’occupation marocaine, lançant à ce propos «un appel urgent à la protection internationale des droits de l’homme dans les territoires sahraouis occupés».
De son côté, le militant britannique, Becky Allen, a évoqué son expérience dans la défense des droits du peuple sahraoui, mettant en exergue les conditions de vie difficiles dans les camps des réfugiés sahraouis et la situation tragique dans les territoires sahraouis occupés en raison de l’occupation et du blocus militaire imposé depuis octobre 1975. Pour sa part, Ken Ritchie, membre de l’association britannique «Campaign for Western Sahara», a relaté son expérience personnelle dans l’accompagnement de la lutte du peuple sahraoui depuis les années 70, et a lancé un appel direct au gouvernement britannique à l’effet d’œuvrer pour le respect de ses principes et valeurs démocratiques, en contribuant à l’organisation du référendum d’autodétermination du peuple sahraoui auquel a appelé le Conseil de sécurité dans ses résolutions pertinentes. L’activiste sahraoui, Ali Salem, a, quant à lui, souligné le rôle des jeunes Sahraouis dans la défense des droits de leur peuple et de sa dignité, en dépit des conditions complexes, appelant ces derniers à conjuguer les efforts pour faire entendre la voix du peuple sahraoui.
Concernant la situation dans les territoires sahraouis occupés, la militante sahraouie Sultana Khaya et le journaliste Mohamed Miyara ont évoqué «la crise des droits de l’homme dans les villes occupées et l’effroyable escalade des actes de répression contre les civils sahraouis», fustigeant les horribles méthodes de la machine répressive marocaine : sièges, représailles, campagnes de diffamation, simulacres de procès, expulsions et restriction des libertés de circulation et de réunion.
Sur le plan diplomatique, le représentant du Front Polisario en Europe et auprès de l’Union européenne, Oubi Bouchraya Bachir, est revenu, dans son intervention, sur les récents développements de la cause sahraouie, notamment suite à la violation du cessez-le-feu par le Maroc qui a conduit au retour de la guerre dans la région.
Oubi Bachir a imputé la responsabilité de l’échec du processus de paix à la communauté internationale qui a, a-t-il dit, «fermé les yeux sur le manquement de la puissance occupante à toutes ses obligations internationales».
L’ambassadeur sahraoui a en outre salué «la volonté du Royaume-Uni de soutenir le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination», souhaitant qu’«il joue un rôle plus efficace en faveur de l’accélération de la décolonisation du Sahara occidental».
Hani Y.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img