15.9 C
Alger
mercredi 30 novembre 2022

Parc national d’El Kala: Lancement du recensement international des oiseaux d’eau douce

La première phase annuelle de l’opération de recensement international des oiseaux d’eau nicheurs a été lancée dimanche, à partir de la localité d’Ain Allem relevant de la daïra de Dréan, (El Tarf), a indiqué le conservateur divisionnaire des forêts au Parc national d’El Kala (PNEK).
L’opération, devant se poursuivre jusqu’au 26 janvier courant, a mobilisé, outre les équipes de spécialistes, appuyées par les bénévoles, les agents du PNEK, les services des forêts ainsi que des représentants de la Direction générale des forêts (DGF), a ajouté Madjid Nebbache.
A la faveur d’un climat clément, marqué par un soleil radieux, le coup d’envoi de
l’opération de dénombrement des oiseaux d’eau a été donné depuis les retenues collinaires d’Ain Allem, a précisé la même source, signalant que ce recensement est destiné à déterminer le nombre d’oiseaux séjournant dans ces régions, où les premiers essaims de goélands et de mouettes notamment ont déjà élu domicile au niveau de ce site.
Scindée en quatre phases géographiques, situées respectivement à El Tarf, Annaba, Skikda, Guelma et Souk Ahras, cette opération ciblera dans la région frontalière d’El Tarf une dizaine de zones humides dont les lacs Tonga, Oubeira, Mellah, Bleu et Noir qui se trouvent au sein du PNEK et deux autres, le marais de la Mekhada et le lac des Oiseaux en dehors, a signalé la même source.
Cette opération permettra d’«avoir une estimation globale des effectifs observés dans cette région» où le nombre et l’espèce y séjournant devraient être plus importants cette année compte tenu du niveau d’eau propice enregistré à la faveur des dernières précipitations et de la période de quiétude qui a sévi dans cette région en raison de facteurs liés à la pandémie Covid-19, a-t-on soutenu.
Différents sites formant le complexe des zones humides du PNEK seront ciblés par cette opération, entamée «dans de bonnes conditions» et a permis de dénombrer, pour cette première journée, au niveau des retenues collinaires de Ain Allem, plus de 1 100 oiseaux d’eau, dont 450 mouettes rieuses, 280 goélands leucophés, 220 goélands bruns et le reste entre canards siffleurs, sarcelles d’hiver et canards colvert et souchet. Une vingtaine d’oiseaux migrateurs ont été également observés au barrage de Cheffia, relevant de la daïra de Boutheldja, où l’espèce dominante relevée a été la Grèbes pupille, le goéland et à un degré moindre le canard colvert, a précisé la même source.

Article récent

Le 30 Novembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img