16.9 C
Alger
vendredi 9 décembre 2022

Ouverture hier de la réunion préparatoire des ministres des Affaires étrangères: Sommet arabe : intense activité de Lamamra

L’Algérie accueille le Sommet arabe les 1er et 2 novembre. Les travaux au niveau ministériel ont été entamés mercredi passé avec la réunion des délégués permanents et des hauts responsables, préparatoires à la réunion des ministres des Affaires étrangères qui se tient depuis hier.

Par Louisa A. R.
Hier, les chefs de la diplomatie arabe se sont rencontrés pour arrêter l’ordre du jour du Sommet du 1er novembre à Alger et l’examen des projets de décisions. Une séance consultative est prévue aujourd’hui. Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, prendra ainsi la présidence de la 31e session du Sommet arabe, succédant au ministre tunisien des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à
l’étranger, Othman Jerandi, dont le pays avait présidé la 30e session du Sommet.
Ramtane Lamamra a reçu hier ses homologues arabes en prévision de la réunion des ministres arabes des Affaires étrangères qui se tient depuis hier à Alger, pour discuter des 24 clauses débattues lors du Conseil économique et social arabe.
Le ministre d’État aux Affaires étrangères qatari, Sultan bin Saad Al-Muraikhi, a été reçu, hier, par le ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra.
A l’issue de la rencontre, Sultan bin Saad Al-Muraikhi s’est dit optimiste des résultats du Sommet arabe. Le ministre qatari des Affaires étrangères qui a remercié l’Algérie de l’avoir invité à assister au sommet, a déclaré a la presse : «Nous espérons que le sommet sera un sommet réussi et que les résultats seront positifs pour les Arabes». Le ministre yéménite des Affaires étrangères, Ahmed Awad ben Moubarak, reçu par Lamamra a affirmé que le Sommet d’Alger est crucial pour les questions de la région arabe.
«J’espère que le Sommet d’Alger aura des résultats à la hauteur des aspirations des pays arabes», a-t-il déclaré à la presse.
Le vice-Premier ministre irakien et ministre des Affaires étrangères, Fouad Mohamed Hussein, est arrivé hier à Alger pour participer aux travaux du Sommet arabe.
Reçu par Ramtane Lamamra au Centre international des conférences Abdelatif-Rahal, Fouad Hussein a confirmé à la presse la participation du président irakien au travaux du Sommet arabe. «Oui, le président Irakien sera présent au Sommet d’Alger», a-t-il dit.
Lamamra a également reçu son homologue libanais, Abdallah Bouhabib, arrivé hier en Algérie pour participer à la réunion préparatoire des ministres des Affaires étrangères.
Pour sa part, le ministre mauritanien des Affaires étrangères, Mohamed Salem Ould Merzouk, a déclaré que les points de vue entre l’Algérie et la Mauritanie convergent sur les dossiers communs. Reçu par Ramtane Lamamra, le ministre mauritanien des Affaires étrangères a affirmé que «cette rencontre est l’occasion de confirmer les relations conjointes entre les deux pays et de préparer le Sommet d’Alger».

Participation du président sahraoui : L’Algérie dénonce «des informations fallacieuses et tendancieuses»
Dans une déclaration à la presse en marge des sessions préparatoires du Sommet de la Ligue arabe, Larbaoui a réfuté catégoriquement les informations fallacieuses et tendancieuses de la presse marocaine sur une prétendue participation du président sahraoui, Brahim Ghali, aux travaux du 31e Sommet arabe d’Alger.
«Les signes du succès du Sommet arabe commencent à inquiéter les parties qui cherchent à déstabiliser l’Algérie», a indiqué le représentant permanent de l’Algérie auprès des Nations unies. Et de déclarer : «Nous sommes habitués à de telles informations fallacieuses et tendancieuses». Se disant étonné de «cette information relayée par les médias marocains, d’autant plus saugrenue que la République arabe sahraouie n’est pas membre de la Ligue arabe», Larbaoui a souligné : «Je réfute cette information de manière catégorique. Le président de la République sahraouie n’est pas concerné par ce sommet, ni de près ni de loin». De telles informations fallacieuses et tendancieuses sont relayées dans une tentative de détourner l’attention sur le Sommet arabe, voire tenter d’entamer sa crédibilité, au moment où «les prémices de son succès se dessinent à l’horizon, notamment après les réunions exploratoires tenues au niveau des délégués permanents et du Conseil économique et social de la Ligue arabe (CESA)».
L. A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img