17.9 C
Alger
mardi 6 juin 2023

Ouverture du «Forum de la pensée culturelle islamique»: Une édition sous le thème «Dialogue et coexistence»

Organisée sous le thème «Dialogue et coexistence», la deuxième édition du «Forum
de la pensée culturelle islamique» s’est ouverte mardi au Palais de la culture Moufdi-Zakaria d’Alger.

Par Abla S.
La ministre de la Culture et des Arts, Mme Soraya Mouloudji, qui a présidé la cérémonie d’ouverture, a précisé dans son allocution que «l’Algérie puise sa politique de son patrimoine religieux et national et reste fidèle à ses positions basées sur la réconciliation, la stabilité des peuples et le droit à l’autodétermination, en témoignent la récente réconciliation des factions palestiniennes et l’unification des rangs arabes au sein de la Ligue arabe lors du dernier Sommet arabe tenu à Alger». La première responsable du secteur de la Culture a précisé, dans le même ordre d’idées, que «l’Algérie œuvre sans relâche à mettre fin à la violence et au terrorisme dans les pays africains, notamment au sahel africain, à la faveur d’un discours religieux modéré, inspiré d’un patrimoine soufi spirituel qui constitue un rempart et une référence religieuse». «Notre religion, notre Révolution de novembre et notre Histoire, prônent le dialogue et le vivre-ensemble. Nos centres scientifiques furent autrefois des modèles de l’éthique du débat intellectuel et de la diversité culturelle», a souligné Mme Mouloudji, ajoutant que «l’Algérie aujourd’hui a pu en finir avec la violence et la haine et rejette ainsi toutes formes de discrimination, religieuse ou raciale». Le Forum dans sa deuxième édition, expliquent les organisateurs, porte principalement sur les questions de valeurs et de paix, et sur l’impact des valeurs spirituelles ou sociales sur la paix sociale et la sécurité internationale, mais aussi sur le rôle du système des valeurs dans la promotion de la société civile. La première conférence, à laquelle ont pris part un nombre de personnalités culturelles et religieuses, a été marquée par les interventions des universitaires Mustapha Radji, Mohamed Khoudja et Badreddine Zouaka qui ont évoqué l’héritage soufi algérien en tant que pilier fondamental de la paix entre les cultures et les nations, et le rôle des valeurs de paix et de coopération mondiale dans la lutte contre le changement climatique.

A. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img