4.9 C
Alger
mercredi 8 février 2023

Ouverture de la première réunion régionale du Programme «SOLIFEM»: Neghza appelle a accélérer l’intégration des jeunes dans l’activité formelle 

Afin de mettre fin a l’activité informelle, la présidente de la Confédération générale des entreprises algériennes (CGEA), Saida Neghza appelle le ministre du travail a motiver les opérateurs activant dans ce secteur pour intégrer dans le marché du travail formel, en collaboration avec d’autres départements ministériels concernés.

La première réunion d’un projet de coopération internationale sous l’égide de l’Organisation internationale du Travail (OIT) sur la question de la transition de l’économie informelle vers l’économie formelle s’est tenue aujourd’hui et se poursuivra demain a Alger.

Prenant la parole, la présidente de la CGEA appelle les jeunes qui activent dans l’informel pour rejoindre le marché du travail formel pour bénéficier de la sécurité sociale, des facilités et de la protection assurées par la loi.

Elle tient à rappelé que les fonds qui circulent dans l’informel, estimés à 40 milliards de dollars, doivent servir à financer l’économie nationale.  » Ce volume de transaction présente un danger pour l’économie nationale, dira t- elle, ce qui nécessite, soutient -elle, la mobilisation des efforts pour y mettre fin. Ce phénomène qui n’est pas propre à l’Algérie mine les économies du pays et met un frein à leur développement, regrette t-elle.

Pour y faire face, la cheffe de la CGEA suggère de motiver les jeunes et d’appliquer la loi avec rigueur contre les contrevenant.

Elle sollicite également le ministre du travail, pour revoir le projet l’ANSEJ, afin de permettre aux jeunes demandeurs de l’aide de l’État une intégration dans des sociétés, jusqu’au lancement de leur projet. Malgré la lenteur dans l’obtention de projet Ansej, les jeunes refusent de travailler durant toute cette période, regrette t- elle.

R. N

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img