23.9 C
Alger
samedi 24 septembre 2022

Ouaguenoune: Tomber de rideau sur la première édition du Salon du livre d’Ath Wagnun

Le rideau est tombé, hier, sur la première édition du Salon du livre, après cinq jours de riches activités. La bibliothèque communale de Tikbain, relevant de la commune de Ouaguenoune (20 km à l’est de Tizi Ouzou), a vibré au rythme de cette manifestation initiée par l’association culturelle Igrane.

Par Hamid Messir

Des dizaines d’auteurs et de maisons d’édition ont pris part à ce salon, au bonheur des amoureux du livre en soif de ce genre de rencontres, venus des quatre coins de Kabylie et même d’autres régions du pays. Pour le président de l’association Igrane, Karim Adjioua, «l’évènement a été un franc succès pour sa première édition dans la région, grâce à la mobilisation des adhérents et des différents partenaires». Pas moins de 120 auteurs et une quinzaine de maisons d’édition ont pris part à cette première édition du Salon du livre d’Ath Wagnun, dédiée à la mémoire du poète Ali Maqour. Au programme de la manifestation, outre des expositions de livres avec vente-dédicace des auteurs, des ateliers pour enfants, des conférences thématiques, des lectures de poésie et autres. Selon M. Adjioua, le salon a enregistré «une affluence importante parmi les jeunes et les moins jeunes», soulignant le fait que nombreux visiteurs ont acheté des livres. Le président de l’association Igrane n’a pas manqué de préciser que parmi les objectifs assignés au salon, celui d’inciter les écoliers à la lecture et de l’arracher un tant soit peu à cette dépendance aux moyens technologiques numériques (smartphone, ordinateurs, tablettes et autres). Selon lui, il est du devoir de chaque parent de montrer l’exemple à sa progéniture, la réconciliation avec le livre pour un meilleur apprentissage à l’école. Interrogé sur l’origine de l’idée d’initier ce salon, Karim Adjioua a souligné qu’elle est venue de notre vécu quotidien, notamment notre abandon du livre et cette malheureuse habitude de nos enfants à l’usage abusif des smartphones sous le regard impuissant des parents face au règne de ce genre de pratiques dans la société algérienne. Notons enfin que les organisateurs donnent rendez-vous pour la prochaine édition, plus riche sur divers plans.
H. M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img