21.9 C
Alger
dimanche 19 mai 2024

Oran : Lancement d’un nouvel accélérateur de start-up «Makers Lab»

Une équipe de jeunes entrepreneurs ont lancé samedi un accélérateur de start-up, premier du genre à Oran, pour l’accompagnement des porteurs de projets de divers horizons. La cérémonie du lancement de cet accélérateur labélisé par le ministère délégué auprès du Premier ministre chargé de l’Economie de la connaissance et des Start-up, a été organisée au siège de l’agence «Makers Lab». La chargée d’études et de synthèses au ministère délégué chargé de l’Economie de la connaissance et des Start-up, Arhab Nacima, s’est félicitée de la création de cet espace qui est à même de permettre de booster et d’accélérer l’innovation dans la région. La labellisation de ce genre d’espaces de «concertation et catalyseur de compétences» permettra d’accorder à ces dernières certains avantages, fiscaux notamment, a rappelé cette responsable, ajoutant qu’il s’agit, par ailleurs, d’une démarche visant à reconnaître ces espaces sur le plan institutionnel et de les encourager à jouer un rôle dans la promotion de l’innovation. L’accélérateur dispose de plusieurs espaces pour l’accompagnement, la formation et l’encadrement des porteurs de projets. Les candidats seront sélectionnés par le biais d’appels à projets que l’accélérateur lancera selon les besoins recensés chez les opérateurs économiques ou par le marché ou enfin par proposition libre de projets qui seront sélectionnés par une commission, a expliqué le co-fondateur de l’accélérateur, Hichem Mebarki. Plusieurs institutions étatiques comme l’Agence nationale d’appui et de développement de l’entreprenariat (Anade, ex-Ansej) et l’université d’Oran2, mais également des organismes comme la Confédération algérienne du patronat citoyen (CAPC), sont déjà prêtes à coopérer avec le «Makers Lab» et apporter leur soutien aux porteurs de projets.

Signature d’une convention de partenariat entre l’USTO et la SOMIZ
Une convention de partenariat a été signée samedi entre l’Université des sciences et de la technologie «Mohamed-Boudiaf» (USTO-MB) et la Société de maintenance industrielle d’Arzew (SOMIZ), à l’effet d’intensifier les échanges dans le domaine de la formation, la recherche et le développement, a-t-on appris, samedi, auprès de l’USTO-MB. La convention a été ainsi signée par le recteur de l’USTO-MB, Hammou Bouziane Amine et le P-dg de la SOMIZ, Yazid Kemmoum, a-t-on ajouté, précisant qu’elle porte essentiellement sur la formation, la programmation de stages au profit des étudiants de l’USTO au sein de la Société par actions de maintenance industrielle d’Arzew, filiale du groupe Sonatrach. En vertu de cette convention, l’USTO programmera à son niveau des journées d’informations qu’organisera la SOMIZ et animera des conférences et des séminaires s’inscrivant dans le cadre des objectifs pédagogiques prédéfinis. Les experts de la filiale de Sonatrach seront invités à prendre part aux manifestations scientifiques organisées par l’USTO-MB. L’Université d’Oran s’engage à assurer au personnel de la SOMIZ SPA des formations diplômantes et qualifiantes et à observer les règles locales de santé/sécurité/qualité applicables au sein de l’entreprise, lors de visites, stages, et l’utilisation d’équipements de la Somiz, a souligné la même source. Pour sa part, la filiale de Sonatrach, en l’occurrence la SOMIZ, s’engage à élaborer et réaliser des actions de formation et d’orientation professionnelles, des échanges réguliers organisés sur des thèmes et réflexion et d’action communes, en particulier dans différents domaines tels que la préparation aux métiers de l’industrie, la coopération dans la proposition des sujets de stages de fin d’études pour les licences et masters, entre autres. Il sera également question de permettre aux étudiants de bénéficier de stages sur des thèmes bien déterminés, tout en mettant à leur disposition du matériel et des dispositifs nécessaires. L’entreprise industrielle pourrait également proposer de sujets d’intérêts en recherche appliquée. Il est à noter que durant la cérémonie de signature, trois établissements universitaires ont, pour leur part, signé des conventions similaires avec la SOMIZ. Il s’agit de l’Université d’Oran 2 «Ahmed-Benahmed», de l’Ecole supérieure d’économie et de l’Ecole supérieure de génie électrique et énergétique d’Oran.
Maya G.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img