19.9 C
Alger
samedi 25 juin 2022

Oran/Domaine du tourisme après les JM : Création d’une entreprise locale pour gérer le village méditerranéen

La wilaya d’Oran a créé dernièrement une entreprise économique locale chargée de gérer le village méditerranéen devant accueillir les participants aux Jeux méditerranéens Oran-2022, après la fin de cette manifestation sportive, a-t-on appris, samedi, des services de la wilaya.

Par Ali T.

Selon la même source, les autorités de la wilaya ont achevé les procédures administratives et juridiques pour la création d’une entreprise publique économique locale, après l’approbation auparavant par l’APW du projet de création de cette structure au courant de cette année.
Cet établissement aura pour mission de gérer le village méditerranéen et de l’utiliser dans la promotion du tourisme de grands groupes, compte tenu des besoins de la wilaya en de tels équipements touristiques, de plus en plus prisés, notamment durant la saison estivale, selon les mêmes services.
Le village méditerranéen proposé au classement dans la catégorie 3 étoiles comprend une aile de résidence de 4 300 lits, 5 restaurants d’une capacité totale de service de 2 500 repas simultanés, plusieurs terrains de sport, une salle de sport, des espaces pour activités commerciales, un théâtre en plein air et d’autres installations de services.
La 19e édition des Jeux méditerranéens est prévue à Oran du 25 juin au 5 juillet prochains. Elle verra la participation de plus de
4 000 athlètes de 26 pays dans 24 disciplines sportives, rappelle-t-on.

Fermeture d’une laiterie clandestine de fabrication de fromage
La brigade territoriale de gendarmerie nationale d’Aïn El Beïda (Oran) a mis fin aux activités d’une laiterie clandestine activant dans la fabrication de différents types de fromages, a-t-on appris, samedi, auprès de ce corps sécuritaire.
Les éléments de la brigade de gendarmerie ont saisi 555 kilos de préparations fromagères impropres à la consommation, a-t-on indiqué de même source, précisant que le propriétaire de la laiterie est responsable du délit de «non possession d’un certificat d’agrément sanitaire pour un établissement dont l’activité est liée aux produits d’origine animale».
Selon la même source, le propriétaire est également responsable de délits liés au «défaut d’obtention d’une licence d’installation classée, une infraction impérative à l’hygiène alimentaire, au défaut d’enregistrement de la marque auprès de l’Institut national de la propriété industrielle et au non-respect de l’obligation de sécurité des produits».
Les marchandises saisies doivent être détruites, a-t-on souligné de même source, ajoutant qu’un rapport sera établi et transmis au procureur de la République territorialement compétent, dès l’achèvement de l’enquête sur cette affaire.
A. T.

 

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img