22.9 C
Alger
lundi 8 août 2022

Opération de vaccination contre le Covid-19 : Formation spécialisée au profit des pharmaciens

Une session de formation spécialisée sur l’opération de vaccination contre le nouveau coronavirus (Covid-19), destinée aux pharmaciens d’officine, a été organisée hier à Alger par le ministère de la Santé, dans le cadre du renforcement et l’accélération du programme de vaccination national contre le virus.
Animée par des spécialistes et experts, la formation s’est déroulée par visioconférence à partir du siège du ministère de la Santé. Elle s’adresse notamment aux pharmaciens et pharmaciens assistants, conformément à l’arrêté n° 43 du 7 août 2021 portant autorisation des pharmacies d’officine à vacciner contre le Covid-19.
Elle a porté, entre autres, sur les conditions et les éléments à remplir par le pharmacien pour lancer la vaccination dans son officine, ainsi que sur les modalités de mise en œuvre de l’opération de vaccination contre le Covid-19 dans les pharmacies, notamment la garantie de la climatisation et des moyens de réfrigération pour stoker les vaccins.
Dans une déclaration à la presse, la directrice générale de la Pharmacie et des équipements de santé au ministère de la Santé, Pr Wahiba Hadjoudj, a expliqué que «l’adhésion des pharmaciens d’officine à l’opération de vaccination s’inscrit dans le cadre de son accélération au sein de la population, et dans le but de la mener à bien».
«Pour l’accélération de la vaccination au sein de la population, nous avons eu recours à l’adhésion des pharmaciens d’officine et à leur volonté de nous prêter main-forte», a indiqué Pr Hadjoudj, rappelant l’existence de «12 000 pharmacies à l’échelle nationale».
Elle a ajouté que ces pharmacies «constituent des lieux de proximité pour la prise en charge sanitaire des patients, surtout dans les petites localités éloignées, appelées zones d’ombre», soulignant, dans ce cadre, que «les pharmacies serviront de relais pour que les populations de ces régions puissent y aller se vacciner en toute sécurité».
Par ailleurs, Pr Hadjoudj a indiqué que l’opération de vaccination «est élargie en premier temps aux pharmaciens d’officine, et juste après, elle sera élargie au niveau des cabinets libéraux médicaux de généralistes et spécialistes, comme prochaine étape».
Elle a précisé que cela vise à «mettre à contribution tous les acteurs du système de santé pour prêter main-forte et faire de cette vaccination un vrai succès dans la mesure de vacciner le plus grand nombre possible de citoyens, notamment entre les mois de septembre et novembre, afin d’atteindre l’objectif de vacciner 70 % de la population algérienne».
Récemment, le ministère de la Santé a annoncé avoir élaboré un guide technique au profit des pharmaciens d’officine, comprenant des orientations administratives et techniques susceptibles de garantir la réussite de la campagne nationale de vaccination contre le Covid-19.
Le guide a été élaboré par la direction générale de Pharmacie et des équipements de santé en collaboration avec le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, le Syndicat national des pharmaciens d’officine (SNPO) et la Fédération algérienne de Pharmacie.

Coronavirus : plus de 4 400 000 morts dans le monde
La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 4 423 173 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi à partir de sources officielles hier.
Plus de 211 307 660 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie. La grande majorité des malades guérissent, mais une part encore mal évaluée conserve des symptômes pendant des semaines, voire des mois.
Les chiffres se fondent sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays. Ils excluent les révisions réalisées a posteriori par certains organismes statistiques, qui concluent à un nombre bien plus important de morts.
L’OMS estime même, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.
Une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques reste aussi non détectée malgré l’intensification du dépistage dans de nombreux pays.
Sur la journée de samedi, 8 835 nouveaux décès et 563 387 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.
Kamel L.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img