4.9 C
Alger
mercredi 8 février 2023

Opéra d’Alger Boualem Bessayeh: Ambiance festive avec Lemma Becharia

Par Abla Selles

L’orchestre traditionnel transgénérationnel «Lemma Becharia» a crée une ambiance festive jeudi soir à l’opéra d’Alger Boualem Bessayeh. Menée par la chanteuse Souad Asla, cette troupe féminine a gratifié le public lors d’un voyage musical original de chants et notes du patrimoine du Sahara algérien.

Ce spectacle a drainé un public nombreux, majoritairement féminin, qui a interagi avec l’artiste et les membres de cette troupe transgénérationnelle, dont fait partie la doyenne de 82 ans, Zahra Kherrabi dite «Hadja Zaza», virtuose du bendir et spécialiste de la «hadra».

Avec Aziza, Khadija, Many, Sabrine, la musicienne de 24 ans, et les autres, la troupe a galvanisé un public ravi de retrouver cet orchestre original venu de la Saoura.

Fidèle à son traditionnel cachet musical et son style vestimentaire, la troupe a enchanté ses fans d’un florilège de pièces tirées en partie de son album «Lemma» (Rassemblement), comme «Sidi moulana», «Baba mimoune» et «Khayri Anna» mettant en valeur les chants féminins de la Saoura et des musiques du Sahara.

Bendir, t’bel, guitare électrique et claquements des mains ont suffi pour mettre le public en transe et l’emporter dans un voyage embelli de nouvelles chansons et compositions, dévoilées pour la première fois au public.

Souad Asla, leader du groupe, a fait savoir dans une déclaration à l’issue du spectacle, que la troupe prépare son deuxième album qui devra sortir en mars 2023.

Formé en 2015 par la chanteuse Souad Asla, le groupe du sud-ouest algérien est constitué d’une dizaine de chanteuses et musiciennes de la région de Béchar, dont Hasna El Becharia, Zohra Kherabi, Rabea Boughazi ou encore Mabrouka Brik.

La «Ferda» féminine, le diwan mais aussi des chants traditionnels comme «Zeffanates», «hadra» et «Djebbaryates» (troupes musicales locales) chantés lors des fêtes familiales ou populaires, sont autant de styles exécutés sur scène par la troupe qui entend vulgariser des musiques comme le «Haidous» et le «Chellali», très rarement joué en public.

En février 2018, «Lemma Becharia» avait sorti son premier album, «Lemma» (Rassemblement), dédié à la sauvegarde du patrimoine musical de la Saoura.

En plus de l’Algérie, la troupe s’est produite sur plusieurs scènes à l’étranger notamment en France, Suède, Belgique et Pologne.

A.S

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img