8.9 C
Alger
mercredi 1 février 2023

Nouvel an amazigh: Hasna Hini chante « Le son des montagnes »

l’Indépendance de l’Algérie et le nouvel an amazigh. Couronne de Reine berbère sur la tête, prolongée d’un bel accoutrement de haute couture, à la longue robe et au burnous en soie verdâtres frappés de broderies traditionnelles amazighes, Hasna Hini est intervenue après Toufik Méziane, Imededdine Haddad et Ramzi Lemnouar qui ont interprété, « Ya nassim djer Aâliya », « Ledha li chorb el aâchiya » et « Men yaloum El ôchaq ».

Autres pièces au programme de ce concert, « El Ghoram », « Allah yahdik », « Sani, sani atrouhedh », « Ah arras thili », « Anzour el wali », « Tiyara sefra », »A youliw soussem, soussem ».  Dans son spectacle, également embelli par les danses du duo Zihar et Nabil du « Ballet Mezghenna », Hasna Hini a invité le jeune chanteur Younès Ferhat qui a fait vibrer le son des Aurès, interprétant les pièces, « Barka Imettawen » et « A Lalla el baroud yengher ».

Le public a savouré tous les moments de la soirée, applaudissant longtemps la prestation de Hasna Hini et ses musiciens, la dramaturgie d’interprétation de la conteuse Sihem Kennouche et les ornements par la grâce du mouvement et la beauté du geste des danseurs. Après avoir adhéré très jeune à l’Association « Essendoussia », puis « El Inchirah » Hasna Hini, diplômée en musicologie et élève des grands maîtres de la musique, comme les regrettés Boudjemaâ Fergane (1916-2002) et Amar Ezzahi (1941-2016), ainsi que son père, Smail Hini (1944-2020), compte deux CD à son actif, « Min touratina » (de notre patrimoine-2008) et « Chiâar Errouh wel qalb » (Poésie de l’âme et du coeur-2010).
Le spectacle « Le son des montagnes » a également été programmé en clôture du Festival du chant populaire féminin, tenu du 9 au 11 janvier à Tizi-Ouzou.

Adéla S./APS

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img