7 C
Alger
vendredi 4 décembre 2020

Non-respect des mesures de prévention Covid-19: Crainte d’une recrudescence des contaminations

Les contaminations au coronavirus ont beaucoup augmenté ces derniers jours, à travers différentes wilayas. Si l’Algérie est jusque-là épargnée par la deuxième vague qui déferle sur bien des pays, la tendance haussière des nouveaux cas suscite toutefois beaucoup d’appréhensions. Des appréhensions amplement justifiées, d’autant que des constats de laisser-aller et de relâchement flagrant sont à signaler. Des citoyens moins vigilants qu’avant et plutôt rassurés par les bons résultats donnés par les mesures décidées dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre l’épidémie, n’observent pas la moindre précaution. En conséquence, dans biens d’établissements de santé affectés à la prise en charge des personnes atteintes de Covid-19, le nombre des cas nécessitant une hospitalisation ne cesse d’augmenter. Des médecins et des spécialistes de la santé réitèrent leurs appels à la vigilance. Ces derniers jours, deux autres médecins ont perdu la vie au «front», en luttant contre le virus. De nouvelles donnes liées, entre autres, à la rentrée sociale, scolaire et universitaire, augurent de scénarios difficiles à gérer. Dans les universités, ouvertes depuis plusieurs jours, des enseignants ont déploré le comportement d’un grand nombre d’étudiants et de travailleurs. «Des groupes d’étudiants sont formés à longueur de journée, palabrant sans bavettes, ni le moindre respect de la mesure de distanciation sociale», nous dira une enseignante à l’Université d’Alger, regrettant aussi «l’absence du gel hydro-alcoolique et, parfois, la non-utilisation systématique du thermomètre». Dans les établissements scolaires, la situation n’est pas meilleure. Le problème se pose moins à l’intérieur des écoles qu’à l’extérieur, où des parents d’élèves, qui viennent récupérer leur progéniture, provoquent des scènes ahurissantes. Des dizaines, des vingtaines de femmes si ce n’est plus, trouvent un malin plaisir à s’agglutiner devant le portail pendant plusieurs minutes, attendant la sortie des élèves. Certaines d’entre elles ne portent même pas de bavette, d’autres se parlent, parfois à haute voix, sans la moindre protection ou distanciation physique. Ainsi, des parents soucieux de la santé de leurs enfants risquent, par leur ignorance, de provoquer un nid de transmission du virus. Si le gouvernement a jusque-là opté pour le confinement et décidé des sanctions pour arrêter la propagation du virus, d’autres mesures, adaptées à certaines situations, sont vivement recommandées. Cela d’autant que l’on assiste à des scènes pour le moins inacceptables. Faut-il citer le cas des fêtes de mariage, célébrées en grande pompe et dans l’impunité totale. A Alger-Centre, l’on assiste incrédule à des cortèges, accompagnés de youyous et zorna, qui défilent sans que les mesures de prévention ne soient respectées et ce, au vu et au su de tous, y compris des autorités. Dans plusieurs marchés du centre de la capitale, une anarchie qui risque de s’avérer incontrôlable est enregistrée. «Il est anormal de fermer le marché Ferhat-Boussaad pour non-respect des mesures sanitaires, et laisser les vendeurs anarchiques attirer des foules de clients et vendre sans aucune précaution», s’indigne un citoyen. Tout compte fait, à ce rythme, il est à craindre que la barre symbolique des 300 cas/jour soit dépassée dans les tout prochains jours.

Aomar Fekrache

Article récent

Foot/ Italie- transfert: Slimani dans le viseur de la Salernitana (Série B)

L'attaquant international algérien de Leicester City (Premier league anglaise) Islam Slimani, en manque de temps de jeu, est convoité par le pensionnaire de...
--Pub--

Articles de la catégorie

Messaoud Belambri, président du Syndicat des pharmaciens sonne l’alerte: «Médicaments : nous n’avons jamais atteint ce degré de pénurie»

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, pénuries et tensions dans l'approvisionnement de médicaments se font ressentir de plus en plus. Plus de...

843 nouveaux cas et 16 décès ces dernières 24H/Virus: reflux des contaminations, mais vigilance…

Le nombre des contaminations au coronavirus présente un recul palpable dans notre pays, grâce à la conjugaison de la conscience citoyenne et de la...

Opération “bouteilles contre flexy” à Oran: Plus de 11.000 bouteilles récoltées en 10 jours

L’opération "bouteilles contre flexy", qui consiste à offrir du crédit téléphonique aux citoyens qui ramènent des bouteilles en PET (plastique transparent), lancée par l’entreprise...

Réassurance: La CCR augmente son capital à 25 milliards DA

La Compagnie centrale de réassurance (CCR) vient d'augmenter son capital social, le portant de 22 milliards de DA (170,54 millions USD) à 25...
- Advertisement -