12 C
Alger
dimanche 18 avril 2021

Nigeria: 317 adolescentes enlevées à l’école, le président «ne cédera pas au chantage»

Le président du Nigeria, Muhammadu Buhari, a condamné vendredi soir le nouvel enlèvement «inhumain» de plus de 300 adolescentes dans un internat du nord-ouest du Nigeria et affirmé qu’il ne «céderait pas au chantage des bandits qui attendent le paiement d’importantes rançons».
A 01h00 du matin vendredi, des «bandits» – nom générique donné localement à des groupes criminels qui terrorisent les populations et mènent des kidnappings de masse contre rançon – sont arrivés en voiture dans l’internat de Jangebe, dans l’État de Zamfara, et ont envahi les dortoirs. Ils ont emmené 317 jeunes filles au cours de ce nouveau kidnapping d’élèves dans le nord-ouest du Nigeria.
«Cette administration ne cédera pas au chantage des bandits qui ciblent d’innocentes élèves en espérant le paiement d’importantes rançons», a déclaré M. Buhari dans un communiqué.
«Nous avons la capacité de déployer une force massive contre les bandits dans les villages où ils opèrent, mais nous sommes limités par la peur de lourdes pertes de villageois innocents et d’otages qui pourraient être utilisés comme boucliers humains par les bandits», a ajouté le président.
Dans le nord-ouest du Nigeria, la situation sécuritaire est de plus en plus précaire et les habitants sont laissés à eux-mêmes pour assurer leur sécurité.
Vendredi, une foule en colère s’en est pris au convoi du ministre local et d’un responsable sécuritaire qui se rendaient à Jangebe après l’enlèvement.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img