15.9 C
Alger
jeudi 29 septembre 2022

Ni contamination ni décès en 24 heures: Professeur Mahyaoui : «On peut dire que la pandémie est derrière nous»

«On peut dire que la pandémie est derrière nous et que le virus est vaincu. On est sans Covid aujourd’hui, puisque aucun cas n’a été dénombré sur l’ensemble du territoire algérien», a indiqué, hier, le Professeur Riad Mahyaoui, membre du Comité scientifique chargé du suivi et de l’évolution de l’épidémie Covid-19, ajoutant que «c’est le fruit des mesures prises par les hautes autorités du pays».

Par Thinhinane Khouchi

Commentant le récent bilan publié dimanche 17 avril par le ministère de la Santé, signalant qu’«aucun cas de Covid-19 n’a été enregistré durant les dernières 24 heures en Algérie», le Professeur Riad Mahyaoui, membre du Comité scientifique chargé du suivi et de l’évolution de l’épidémie Covid-19 a indiqué qu’«on peut dire que la pandémie est derrière nous. Cette situation de zéro cas, est le fruit des mesures prises par les hautes autorités du pays, en harmonie totale avec les scientifiques et le corps soignant en général». En effet, intervenant, hier, sur les ondes de la Radio nationale, Pr Mahyaoui a indiqué que c’est une «une première depuis l’apparition de la pandémie en février 2020 dans le pays», ajoutant que c’est «grâce à la stratégie de lutte mise en place que l’Algérie a gagné la guerre contre le Covid-19 et est aujourd’hui dans une situation épidémiologique très confortable». D’autre part, l’intervenant a expliqué que cette situation ne signifie pas que la pandémie a été complètement éliminée, d’autant plus qu’elle continue de sévir dans d’autres pays qui enregistrent une hausse des infections au Covid-19 ces derniers jours. «L’Algérie suit, d’ailleurs, de très près l’évolution de la pandémie dans le monde», a-t-il poursuivi. Professeur Mahyaoui a profité de son passage pour rendre hommage à toutes les victimes du Covid-19 à travers le pays. «L’histoire va écrire quand même qu’il y a eu beaucoup de décès dans la population et dans le milieu de la santé», a-t-il conclu. Enfin, il est à rappeler que le bilan du 17 avril n’a fait état d’aucun décès de Covid-19 ces dernières 24 h en Algérie, alors qu’un seul malade est en réanimation. Samedi, un seul cas positif de Covid-19 avait été enregistré en 24 heures, contre 5 cas vendredi, deux cas jeudi, un seul cas mercredi 13 avril, trois cas mardi, trois cas lundi et 4 cas dimanche 10 avril. Cette évolution de la situation sanitaire en Algérie était prévisible, puisque depuis plusieurs jours le nombre de cas enregistrés était très faible, moins de cinq nouvelles infections en 24 heures. En outre, l’Algérie n’a pas enregistré officiellement de décès du Covid-19 depuis le 29 mars dernier, où une personne avait succombé à la maladie. Pour le nombre de personnes en réanimation, il a suivi la courbe descendante des contaminations pour se situer dans la fourchette de 1 à 5 par jour. Ces indicateurs montrent que la pandémie de Covid-19 a fortement reculé en Algérie, où l’obligation du port du masque dans les lieux publics n’est plus respectée. Les mesures barrières ont été quasiment abandonnées par les Algériens alors que la campagne de vaccination anti-Covid est pratiquement à l’arrêt. Malgré les faibles chiffres enregistrés quotidiennement, les autorités se gardent de décréter la fin du Covid-19, mettant en garde les citoyens contre un possible rebond des contaminations.
T. K.

 

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img