14.9 C
Alger
samedi 10 décembre 2022

Ne réussissant pas à récupérer leur dû de la CRL: Les entraîneurs demandent une solution à leur problème

Les entraîneurs des équipes professionnelles des L1 et 2 souhaitent une solution à leur problème. En effet, ils ont des difficultés à récupérer leur argent des équipes professionnelles qui les emploient et qu’ils ne peuvent encaisser même s’ils ont eu gain de cause au niveau de la CRL.
Contrairement aux joueurs qui sont protégés par la LFP et la FAF, au point où ils peuvent bloquer le recrutement de n’importe quel club qui n’aurait pas honoré ses engagements envers n’importe quel joueur, les entraîneurs, eux, sont laissés pour compte et ne bénéficient pas des mêmes privilèges, alors qu’ils ont la même motion sur le document qui leur est délivré par la commission juridique de la CRL, à savoir qu’ils peuvent bloquer le recrutement de tout entraîneur s’ils ne reçoivent pas leur argent, mais qui malheureusement pour eux n’est pas applicable sur le terrain. Un entraîneur, en l’occurrence l’ex-membre du staff technique de l’ASAM et du NAHD, Laïd Benseghir, a avoué qu’il a reçu un avis favorable de la CRL pour recevoir son dû après avoir saisi cette instance pour réclamer l’encaissement de son argent, mais il n’y a pas eu de suite, étant donné que l’entraîneur algérien n’est pas protégé par la FAF. Il se demande pourquoi ce deux poids deux mesures, entre le joueur et le coach, alors qu’au bas du document de la CRL la mention est similaire, à savoir qu’ils peuvent bloquer tout recrutement du club qui n’a pas honoré ses engagements. Il souhaite, ainsi que ses collègues qui sont dans la même situation, qu’une solution soit trouvée au plus vite à leur problème.
M. M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img