21.9 C
Alger
mardi 27 septembre 2022

Musique andalouse: Le prix «Moulay Benkrizi» se prépare à Mostaganem

La fermeture des salles de spectacle en raison de la pandémie de Covid-19 ne signifie pas forcément le gel complet de l’action culturelle. En effet, des évènements liés à différentes disciplines artistiques se préparent en cette période pour assurer une dynamique culturelle dès l’ouverture des établissements du secteur.

Par Abla Selles

L’association de musique andalouse «Ibn Badja» de Mostaganem est un de ces acteurs artistiques qui œuvrent à enrichir la scène culturelle avec des activités de qualité. Cette association a annoncé, dimanche, l’organisation prochaine de la deuxième édition du concours national des jeunes talents en musique andalouse «El Sanaa», avec le prix dédié au Cheikh Moulay Benkrizi.
L’association a indiqué, dans une publication sur son site officiel, que le concours se déroulera en deux étapes : la première sera celle des éliminatoires (virtuelle) et la seconde celle de la finale devant le public, soulignant qu’il est ouvert à tous les jeunes artistes dont l’âge varie entre 18 et 28 ans.
Un jury constitué de trois membres, dont des spécialistes, évaluera les œuvres interprétées, qui devront faire partie du répertoire de la nouba andalouse de l’école d’Alger. Le jury prendra en considération la qualité de la voix, la sélection et la maîtrise du programme exécuté avec, en prime, le choix des œuvres du répertoire, le jeu d’instruments, l’harmonie du chœur, la sophistication et son interaction avec la vidéo qui ne doit pas dépasser 50 minutes.
Il faut que la troupe musicale qui accompagne les participants, affiliée à une association de musique andalouse, soit formée de 8 à 15 membres (jeunes) dont l’âge ne doit pas dépasser les 35 ans, à l’exception du chef d’orchestre et que le travail soit effectué suivant les critères techniques fixés par le règlement intérieur du concours.
L’annonce des lauréats de cette édition aura lieu durant la période allant du 2 au 4 juillet prochain, à l’occasion du 60e anniversaire de la double fête de l’Indépendance et de la Jeunesse.
A rappeler que la jeune artiste Taïbi Wassila, de la wilaya de Tiaret et le jeune Abdelatif Bendahmane, de la wilaya de Mostaganem, ont décroché le prix «Moulay Benkrizi» lors de la première édition, organisée l’an dernier. Cette manifestation culturelle, qui porte le nom du doyen de la chanson andalouse de Mostaganem, le défunt cheikh Ahmed Moulay Benkrizi (1931-2017), vise à sauvegarder ce genre musical faisant partie du patrimoine culturel, transmis par les Algériens de génération en génération, à découvrir de jeunes talents et surtout perfectionner leurs compétences, selon les organisateurs.
A. S.

Article récent

Le 28 Septembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img