23.9 C
Alger
mardi 16 août 2022

Mostaganem: Une rentrée universitaire avec des défis en perspective

A Mostaganem, la cérémonie d’ouverture de cette année universitaire a vu la présence de Aissa Boulahya, wali de Mostaganem et des autorités civiles et militaires.

Par Lotfi Abdelmadjid

C’est dans la salle de conférences «Mohamed-Benchehida» que le coup d’envoi a été donné ce dimanche 10 octobre pour accueillir 25 000 étudiants dans les treize facultés. La cérémonie a été remarquablement nourrie de discours orientatifs allant dans le sens des recommandations du premier responsable du secteur. A partir d’un discours entregistré, présenté à l’occasion de la cérémonie d’ouverture, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a mis en exergue les objectifs du système de l’enseignement, de sa performance, de ses capacités à relever des défis scientifiques et technologiques, et des compétences existantes dans la ressources humaines universitaires. Pour une formation de qualité, le ministère compte sur l’amélioration de la gestion avec de nouveaux principes dans la gouvernance des opérations administratives et pédagogiques qui sont consignées sur la nouvelle feuille de route de la tutelle. Le nouveau recteur de l’Université Abdelhamid-Ibn-Badis, le Professeur Belabbas Yagoubi, a d’abord fait lecture de la lettre du président Abdelmadjid Tebboune. Une lettre à travers laquelle le Président rappelle aux enseignants et aux étudiants les défis à relever pour le projet d’une Algérie nouvelle. Il félicite au passage les efforts consentis par le monde universitaire algérien pour les apports technologiques et scientifiques innovants mis à la disposition du développement du pays. Le Président marque sa confiance aux compétences universitaire pour leur contribution à l’édification de la nouvelle nation. Selon les déclarations du recteur, l’UMAB accueillera 25 000 étudiants, dont 6 000 nouveaux inscrits répartis entre les treize facultés. Il ajoutera que l’année 2020/2021 s’est soldée par 7 100 sortants, dont 3 750 diplômés en licence, 3 220 en Master II et 120 doctorats. Dans le cadre de la coopération, l’UMAB accueille 600 étudiants étrangers provenant de pays arabes et africains. M. Yagoubi a longuement insisté sur la formation qui, selon lui, constitue le principe de base de son établissement. Une politique assez poussée par le vice-rectorat de la Coopération qui révèle un impact réconfortant quant au rang qu’occupe l’UMAB sur le plan national et international. Selon le président, le volet formation occupe une place prépondérante dans la stratégie académique de l’Université, grâce aux multiples conventions de coopération et de co-développement signées avec bon nombre d’universités européenne, arabes et latino-américaines. Pour répondre aux besoins du milieu socio-économique, l’UMAB , dira le Président, a ratifié plusieurs conventions avec des entreprises. Et d’ajouter : «Notre établissement compte contribuer au développement industriel de la région avec en perspective la promotion de l’employabilité via les deux incubateurs, le Centre des carrières et la Maison de l’Entrepreneuriat». Pour ce qui de la mobilité estudiantine à l’Université, elle est toujours croissante, ce qui a permis de constater une évaluation positives des étudiants. L’Université de Mostaganem dispose d’un programme de recherche scientifique assez ambitieux de par sa quarantaine de laboratoires de recherche. En définitive, ce qu’il faut retenir, ce sont les aspirations des responsables de l’UMAB qui visent toujours à consolider un rang honorable au niveau national et international.
L. A.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img