21.9 C
Alger
dimanche 19 mai 2024

Mostaganem: Mostaland Parc, une directrice qui brave l’impossible

Mostaland est un des meilleurs parcs animaliers et d’attractions d’Algérie. Un investissement qui a contribué intensément à drainer des milliers des visiteurs. Des visiteurs qui se sont familiarisés avec Mostaganem comme destination privilégiée. Une destination marquée par l’attractivité des loisirs dans un parc moderne assis sur plus de cinquante hectares. Faut-il le souligner, «Mostaland» est un investissement très réussi car en peu de temps cet espace de plaisance à agrémenté le cadre de vie d’une capitale de wilaya. Cependant, il y a quelques années de cela, à Mostaganem c’était le désert en matière de loisirs et dans cette ville on s’ennuyait à s’en lasser. Une dizaine d’années avant son ouverture, les familles mostaganémoises se voyaient contraintes d’aller jusqu’à Oran pour faire plaisir à leurs enfants. Aujourd’hui, ce parc avec sa diversité des loisirs, devient un paradis sur terre pour les enfants surtout. Ces bambins, en période de vacances scolaires, trouvent ces divertissements amusants et distrayants. Clairvoyante, la directrice cet EPIC affiche une ferme volonté de promouvoir l’image touristique de Mostaganem. La reprise du Parc Del Arssa est une preuve de l’intelligence dans la gestion managériale de son entreprise. Animée de bonne volonté S.B. brave l’impossible, car ce parc repris a été durant très longtemps abandonné. Espaces verts brûlés, pierres taillées dérobées et lieu infréquentable. Ce parc, situé sur les hauteurs du chef-lieu, offre des atouts non négligeables de par son exceptionnelle vue panoramique. Pour rappel, en 1963 ce monument était l’œuvre d’un bureau d’études français de l’époque et les maçons qui y ont participé étaient les stagiaires des centres de formation professionnelle. Madame S.B. vient redonner une vie à un espace agonisant. Il ne s’agit pas de transférer les activités de Parc Mostaland à El Arssa, sinon elle s’est appuyée sur les spécifications des lieux pour les adapter au projet. Ce parc, construit au début de l’indépendance et mis sous la responsabilité de la commune, n’a gardé que sa pittoresque muraille. Vers les débuts des années 2000, on a tenté une reprise mais qui a échoué tout simplement par défaut d’engagement écologique des élus de la commune. Le Parc d’El Arssa deviendra plutôt un lieu de détente avec un jardin botanique qui sera probablement un jardin d’initiation à la nature, un lieu où l’on apprend à respecter et à protéger le monde végétal et animal. D’un autre côté, sur cet espace, Madame la directrice prévoit des jeux pour enfants, des jeux liés à l’activité. Une cafétéria, un restaurant des kiosques au profit des visiteurs. L’esprit de reprise du parc c’est d’abord le valoriser et en faire un lieu fréquentable. Madame la directrice ne s’est pas engagée sans être munie d’un business plan qui lui permettra, sans nul doute, d’investir utile et de mener à bien son projet.
Lotfi Abdelmadjid

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img