32.9 C
Alger
vendredi 12 août 2022

Mostaganem: La réhabilitation du plus ancien hôpital en débat

Le wali de la wilaya de Mostaganem, Aissa Boulahya, a organisé, la matinée du 8 août 2021, une rencontre au niveau de la salle de conférences pour débattre sur la problématique de réhabilitation du plus vieil établissement hospitalier de la ville de Mostaganem. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la promotion de la concertation élargie que le chef de l’exécutif a instaurée depuis son arrivée à la tête des affaires de la wilaya. En effet, avec la presse, les associations et les représentants du secteur de la Santé, notamment ceux du Conseil médical et quelques spécialistes, le BET a fait la présentation sur l’éventuel projet de réhabilitation de cet hôpital qui a déjà 174 ans d’âge. Il est certain que cette structure nécessite des travaux de grande envergure au niveau de tous ses services. Le débat, très constructif, a tourné principalement autour des priorités à retenir sur les 34 lots proposés à la rénovation. Certes, des suggestions très franches ont émané tant du côté du mouvement associatif que du côté des représentants des médias, mais surtout du corps médical présent. Quelques-uns d’entre eux, se basant sur des critères scientifiques et médicaux définissant des indicateurs réels de santé, ont priorisé l’hospitalisation et les conditions de séjour des malades. D’autres ont évoqué l’externalisation de certains services extra-médicaux tels que le parc auto, l’administration, l’espace d’incinération et mis en relief la nécessité de prendre en charge l’électricité, l’étanchéité, le chauffage central, le monte- charge et les ascenseurs. Les urgences médico-chirugicales, dont la refonte s’avère indipensable, semblent avoir pris la grande part dans le débat. Toute l’assistance a jugé utile de rattraper cette infrastructure pour la rendre performante au profit des admis en urgence. C’est ce type de rencontre que le chef de l’exécutif souhaite revoir car, selon lui, c’est l’occasion d’asseoir des échanges sincères et sérieux. A juste titre, il a profité pour rebondir sur l’évolution de la pandémie. Il a abondamment informé sur la prise en charge de la crise, affirmant que la situation est maîtrisée et qu’il a mis les moyens qu’il faut pour pallier les carences survenues au début de cette troisième vague. L’approvisionnement en oxygène s’est tassé, puisque la wilaya reçoit ses 4 000 litres au quotidien, indiquera le wali dans son intervention. Il a informé l’assistance de la disponibilité de 120 lits de secours au njiveau du CHU de Kharrouba et un magasin secours mis à disposition, en prévision d’une possible recrudescence de la pandémie. Le wali a déclaré à l’assistance que la wilaya vient d’acquérir 50 concentrateurs d’oxygène, 5 ambulances, un appareil d’analyse PCR digital de dernière génération, évoquant l’achèvement des «bunkers» pour le service de radiothérapie. L’acquisition des accélérateurs dépendra de l’approbation des «bunkers» par la Commission nationale chargée du domaine. La campagne de vaccination réorganisée se déroule dans des conditions optimales avec 114 points ouverts au public. Toutefois, les journalistes présents ont insisté sur l’importance des communiqués d’information et de leur régularité afin de mettre fin aux rumeurs spéculatives qui ont instauré un semblant de psychose au sein de la population.
Lotfi Abdelmadjid

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img