26.9 C
Alger
dimanche 26 juin 2022

Mostaganem/Journnée nationale de l’artisan: Des objectifs dans le viseur de la CAM

Sous le slogan «métiers entre originalité et créativité», la Chambre de l’artisanat et des métiers de la wilaya de Mostaganem (CAM) célèbre la Journée nationale de l’artisan, prévue chaque année le 9 du mois de novembre.

Par Lotfi Abdelmadjid

Voulant marquer l’évènement, les représentants de la Chambre, notamment Smaine Ramdani et Fethallah Belghoul, respectivement directeur et président de la CAM, ont anticipé par l’organisation d’un salon d’exposition qui s’étale du 4 au 9 du mois en cours sous le chapiteau de la même structure. C’est sous le parrainage du ministre du Tourisme et de l’Artisanat et sous l’égide du wali de la wilaya avec la collaboration de la Direction du tourisme, que la CAM accueille plus d’une trentaine d’artisans venus exposer leurs produits. Cette importante journée consacrée à l’artisan coïncide également avec la clôture de la semaine d’exposition-vente de produits et services, entreprise périodiquement par la CAM. A noter que cette manifestation socio-économique en question a enregistré la participation de 32 artisans et de 7 organismes de l’État, à l’instar de l’Anade, la Cnac, la Casnos, la Dfepa… qui se sont démarqués essentiellement par leur contribution valorisant ainsi ces métiers. A l’occasion de cette journée nationale de l’artisan, la CAM lance des projets nouveaux destinés à booster cette filière où activent quelque 7 000 artisans enregistrés et plus de 4 000 autres, pour la plupart des jeunes. Quant aux nouveaux projets en question, il s’agit en outre de l’existence d’une plateforme d’informations et de multiservices. D’abord, le lancement sur le net d’une activité commerciale à travers une boutique en ligne. Ensuite, l’existence d’une école de l’artisanat pour la formation qualifiante sur certaines activités professionnelles et enfin une formation artisanale de base à distance. Il faut rappeler l’organisation sur le déploiement de marketing et activité commerciale par des activités implantées au niveau d’établissements de tourisme et de voyage. Il y a également le soutien par le lancement d’un service d’accompagnement et d’assistance aux jeunes porteurs de projets à caractère artisanal et ce, jusqu’à la phase de gestion entrepreneuriale de leur micro-entreprise. A travers ces actions dont certaines sont bien avancées, la CAM vise à booster et à développer des filières artisanales, créatrices de produits et de services ainsi que d’emplois pour les jeunes dans des zones d’ombre. Cependant, la CAM redoute quelque part la faible implication des associations et surtout celle des collectivités locales. La promotion des métiers exigent un intérêt tout particulier. Beaucoup de métiers artisanaux ont disparu, même si le besoin se fait ressentir. La politique de la relance de l’artisanat à Mostaganem est une affaire de tous et doit revêtir un caractère social qui est une réelle passerelle.
L. A.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img