26.9 C
Alger
jeudi 30 juin 2022

Mostaganem: Du marketing touristique pour parfaire la destination

Mostaganem, cette wilaya côtière, balnéaire de vocation, accueillante par ses potentiels naturels et par ses atouts culturels, devra forcément se frayer un chemin parmi les destinations touristiques les plus prisées du sud du bassin méditerranéen. Ces dernières années, les autorités de la wilaya ont mis sur pied d’énormes chantiers et une politique de développement visant à hausser le secteur au rang des meilleurs. Un travail a été accompli par le wali qui a d’emblée, par une vision valorisante, tablé sur les atouts assez attractifs de cette wilaya qui a pris une tangente émergeante. Des facilitations, des dégels, de l’accompagnement et de l’attention pour les projets d’investissement touristique sont les axes établis pour la promotion d’un secteur porteur. En effet, Mostaganem a de grandes possibilités touristiques de par sa position géographique comme dotation naturelle. Un patrimoine maritime avec de splendides plages encore à l’état sauvage, loin du tourisme de masse duquel certaines villes européennes se plaignent des désagréments qui continuent à porter préjudice à l’environnement. Une région où l’on pourrait aussi encourager le tourisme rural, car la wilaya est superbement dotée de plaines, de chaînes de montagne et de forêts. Grâce à un potentiel traditionnel et de coutumes ancestrales, la région reste à découvrir. En été, les waadates et les taams honorant les marabouts deviennent une valeur culturelle ajoutée pouvant booster le tourisme des douars. D’est en ouest, la wilaya renferme beaucoup de curiosités bédouines, de traditions et surtout un cadre de vie attractif totalement différent de la cité. Cependant, le tourisme n’est pas uniquement l’affaire du wali, pour sa promotion ce secteur est l’affaire de tous. La Direction du tourisme doit gérer son potentiel par le marketing touristique qui est une adaptation systématique et coordonnée des objectifs escomptés. Le tourisme ne doit pas se suffire d’une gestion administrative qui jusqu’à aujourd’hui ne donne pas satisfaction. La Direction du tourisme, les APC, les voyagistes, le syndicat d’initiative du tourisme, l’Environnement, la Conservation des forêts, l’Artisanat, la Culture et les professionnels du secteur ainsi que le mouvement associatif, doivent tous coordonner leurs actions pour parfaire le tourisme. Avec ceux-là, Mostaganem devra compter sur une politique claire. Une politique économique qui permettra à la région de se suffire en termes de richesses et d’emplois. Maintenant, c’est à ces structures de s’aligner sur les visions du wali. Les Assemblées communales, toutes sans exception, doivent monter au front pour améliorer le cadre des municipalités et en faire une destination. La Direction du tourisme aura aussi à travailler sur le marketing touristique de la wilaya, car il s’agit là de vendre la belle image de Mostaganem. Parfaire les prestations, le commerce, le transport, la communication, c’est aussi une tâche qui servira à vendre ses atouts. Les professionnels du tourisme doivent s’investir pour mieux vendre l’image de la wilaya. Ils doivent, à travers un plan marketing, faire valoir les atouts de la wilaya, ce qui nous amènera à construire une politique stratégique du tourisme. Avec les nouveaux mécanismes d’une wilaya moderne, l’Office du tourisme qui doit se réveiller, les agences de voyages doivent passer à la vitesse supérieure et prendre contact avec les Tours opérateurs internationaux pour prétendre au tourisme porteur de devises. Parfaire l’accueil des estivants, c’est aussi parfaire l’information touristique par l’organisation du transport, l’hébergement, la disponibilité des guides touristiques et la sécurité. Les réseaux sociaux, la diaspora algérienne, sont des pistes réelles pour la promotion des wilayas touristiques. Pour ce qui est du tourisme international, les autorités centrales, notamment le ministère du Tourisme, ont l’obligation d’arrêter une stratégie marketing par le truchement des structures diplomatiques afin de faire connaître le potentiel touristique de l’Algérie. Enfin, Mostaganem doit savoir vendre son tourisme, doit pouvoir se vendre plus loin que ça. Nous ne pouvons plus se permettre de comptabiliser les visiteurs, souvent avec des chiffres douteux. Il est aujourd’hui opportun de faire des évaluations scientifiques pour parfaire cette destination touristique qu’est Mostaganem. La visite du ministre prévue pour ce week-end nous éclairera très certainement sur nos attentes.
Lotfi Abdelmadjid

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img