10.9 C
Alger
samedi 24 février 2024

Monoxyde de carbone: Le nombre des victimes du tueur silencieux ne cesse d’augmenter

«Depuis le début de l’année en cours, un total de 127 personnes mortes asphyxiées par le monoxyde de carbone a été enregistré. Par rapport à l’année 2022, une hausse du nombre de décès a été constatée par les services de la Protection civile», a indiqué, hier, un chargé de communication à la Direction générale de la Protection civile, appelant les citoyens à plus de vigilance.

Par Thinhinane Khouchi

L’année en cours n’est pas encore finie et le nombre de victimes du tueur silencieux est plus élevé que celui de l’année dernière. En effet, lors du lancement, hier, de la campagne nationale de sensibilisation et prévention des risques d’asphyxie au monoxyde de carbone (Co) dans la wilaya de Sétif, le chargé de communication à la Direction générale de la Protection civile, le capitaine Nassim Barnaoui, a indiqué que «les services de la Protection civile ont enregistré 1 100 accidents d’étouffement par monoxyde de carbone, entraînant la mort de 127 personnes et le sauvetage de 2 434 autres au cours de l’année 2023 en cours». Dans une déclaration à la Radio régionale de Sétif, en marge du lancement de la campagne nationale de prévention des risques d’asphyxie, il a indiqué que «par rapport à l’année 2022, une hausse du nombre de décès a été enregistrée par les services de la Protection civile», précisant que «l’année dernière, un total de 111 morts avait été enregistré». «Cette campagne, sous le slogan ‘’Avec la prévention, protégeons-nous et nos habitations contre les risques d’asphyxie’’, lancée dans la wilaya de Sétif pour prévenir les dangers du monoxyde de carbone, comportera un programme riche comprenant une sensibilisation de la communauté scolaire et l’organisation de visites chez les citoyens pour donner des conseils sur la façon d’utiliser correctement et en toute sécurité les appareils de chauffage», dira Barnaoui. «Aujourd’hui, nous lançons le deuxième programme, à savoir des caravanes préventives parcourant les lieux publics et rendant visite aux citoyens dans leurs foyers avec Naftal, Sonelgaz, et les associations de la société civile pour identifier les erreurs qui conduisent à des accidents d’étouffement», a-t-il ajouté, soulignant que l’objectif reste d’instaurer une culture préventive et réduire ces accidents mortels. Par ailleurs, il est à rappeler que Nassim Barnaoui a insisté sur l’obligation de trouver des solutions techniques pour en finir avec le problème des chauffages défectueux qui sont souvent la principale cause des asphyxies. «Des start-up se sont engagées à apporter des solutions viables à mettre à la disposition des familles et des intervenants dans ce domaine. Nous espérons exploiter les innovations des jeunes startupeurs pour préserver les vies humaines», a-t-il soutenu. S’agissant des appareils défectueux, il a affirmé que le ministère du Commerce a entrepris plusieurs dispositions pour écarter les produits non conformes aux normes de sécurité. «Des opérations de contrôle constantes sont menées par les brigades de contrôle et de lutte contre la fraude pour mettre un terme à la vente d’appareils de chauffage et de chauffe-bains, dont l’origine est inconnue. Des restrictions sont imposées à l’importation de produits contrefaits», a-t-il fait savoir.

T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img