26.9 C
Alger
dimanche 26 juin 2022

Monnaies L’euro monte légèrement face au dollar

L’euro montait légèrement face au dollar américain, soutenu par des propos du patron de la banque centrale française, alors que le billet vert, valeur refuge, restait favorisé par le ralentissement de l’activité en Chine.
Ce matin, l’euro prenait 0,14 % à 1,0426 dollar, se redressant sans trop s’éloigner de son plus bas en cinq ans atteint vendredi à 1,0350 dollar.
Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a affirmé hier que le niveau bas de l’euro était un problème pour son objectif de stabilité des prix.
Les analystes estiment que la BCE (Banque centrale européenne) préparait une transition vers un durcissement de sa politique monétaire et cette déclaration faisait partie du travail pour préparer le terrain.
La Réserve fédérale américaine, elle, a déjà commencé à agir, et promet de continuer à remonter rapidement ses taux dans les mois à venir.
Résultat, la monnaie unique européenne frôle son plus bas en vingt ans face au dollar (atteint début 2017 à 1,0341 dollar) et approche même de la parité avec la devise américaine.
Par ailleurs, le dollar profite toujours de son statut de valeur refuge, alors que l’activité en Chine est affectée par les confinements en raison du Covid-19.
Les ventes de détail ont connu en avril leur plus forte chute depuis deux ans, tandis que le chômage a brusquement augmenté, ont annoncé, hier, les autorités.
Le dollar gagnait notamment du terrain face à la livre britannique (+0,28 % à 1,2228 dollar).
Les cambistes surveillaient hier l’audition de responsables de la Banque d’Angleterre, dont son gouverneur, Andrew Bailey, par une commission parlementaire britannique, qui devrait l’interroger sur sa stratégie pour contrer l’inflation.

La Bourse de Tokyo grimpe au diapason de Wall Street
La Bourse de Tokyo était en hausse hier dans la matinée, dans la foulée de Wall Street, qui au terme d’une semaine tumultueuse avait terminé vendredi en rebond technique.
L’indice vedette Nikkei gagnait 1,44 % à 26 807,05 points vers 01h40 GMT et l’indice élargi Topix avançait de 0,86 % à 1 880,23 points.
Les trois grands indices de la Bourse de New York ont grimpé vendredi après cinq séances négatives de suite du Dow Jones, mais en l’absence d’événéments majeurs pour orienter le marché, il s’agissait selon les analystes d’un rebond technique.
Les cours du pétrole progressaient hier matin en Asie, après avoir déjà clôturé en forte hausse vendredi sur fond de perspectives d’assouplissement du confinement à Shanghai et du projet d’embargo européen sur le pétrole russe.
Vers 00h40 GMT, le prix du baril américain de WTI gagnait 0,17 % à 110,68 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord avançait de 0,13 % à 111,69 dollars.
Sur le marché des changes, le yen baissait par rapport au dollar, qui valait 129,50 yens vers 00h50 GMT contre 129,22 yens vendredi à 21h00 GMT.
La monnaie japonaise perdait aussi du terrain face à l’euro, qui s’échangeait pour 134,77 yens contre 134,54 yens en fin de semaine dernière.
Un euro valait par ailleurs 1,0408 dollar, contre 1,0412 dollar vendredi à 21h00 GMT.
Malik N.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img