20.9 C
Alger
mardi 28 juin 2022

Monnaies Le dollar en hausse face à l’euro

Le dollar, qui profite de la volonté de la Fed de lutter contre l’inflation, atteignait hier un record en un mois face à l’euro, en deux ans face à la livre et en deux décennies face au yen.
Hier matin, l’euro se stabilisait (+0,06 % à 1,0834 dollar pour un euro) après avoir reculé à 1,0812 dollar, un plus bas en un mois, proche du seuil de 1,08 dollar plus franchi depuis mai 2020.
L’euro s’échange désormais autour du niveau qu’il avait atteint au début de la crise ukrainienne, a indique Matthew Ryan, analyste. La perspective de l’impact que le conflit aura sur l’économie de la zone euro, empêchant la Banque centrale européenne (BCE) de durcir sa politique monétaire pour faire face à l’inflation, pèse sur la monnaie unique. La Réserve fédérale américaine (Fed) a quant à elle signalé sa volonté de remonter rapidement ses taux et de limiter son programme de rachats d’actifs, les Etats-Unis étant moins directement affectés par le conflit. «Les investisseurs surveilleront la réunion de la BCE demain pour voir si la présidente Christine Lagarde va essayer de requinquer la monnaie», a ajouté M. Ryan.
La livre britannique se stabilisait (+0,01 % à 1,3002 dollar), après avoir sombré à un niveau plus vu depuis octobre 2020 à 1,2974 dollar plus tôt dans la séance. L’inflation a accéléré en mars au Royaume-Uni, à 7 % sur un an après 6,2 % en janvier, et reste à des niveaux records en 30 ans, a annoncé, hier, l’Office national des statistiques (ONS).
Si la Banque d’Angleterre (BoE) a déjà remonté ses taux à trois reprises depuis le début de l’année pour limiter la hausse des prix, elle a récemment adopté une communication plus prudente, la hausse du prix des matières premières pesant sur sa croissance.
Le yen japonais, quant à lui, perdait 0,57 % à 126,09 yens et a reculé jusqu’à 126,32 yens, des niveaux plus observés depuis mai 2002.
La Banque du Japon (BoJ) a écarté un durcissement de sa politique monétaire et juge toujours qu’un yen faible est globalement favorable à l’économie nippone, même si elle s’inquiète un peu de la rapidité du déclin
(-8,7 % depuis le début de l’année, -13,7 % depuis début 2020).
L’inflation reste pour l’instant relativement modérée au Japon par rapport au reste du monde, avec une hausse de l’indice des prix à la consommation (CPI) de 0,9 % sur un an en février
(+0,6 % hors produits frais, chiffre de référence pour la BoJ).
K. L.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img