28.9 C
Alger
mardi 16 août 2022

Mondiaux 2021 en petit bassin de natation: Mélih améliore son record national du 100m nage libre

La nageuse algérienne Amel Mélih a amélioré de 24 centièmes de seconde son record national du 100 mètre nage libre, à l’occasion de la deuxième journée des Mondiaux 2021 en petit bassin (25 mètres), qui se déroulent du 16 au 21 décembre à Abu Dhabi (Emirats arabes unis), et qui enregistrent une participation record de 1 182 nageurs.
L’ancien record de Mélih était en effet de 55 secondes et 79 centièmes, établi en octobre 2018, et elle l’a amélioré ce vendredi, en bouclant la distance en 55 secondes et 34 centièmes, lors de la phase de qualification de ces Mondiaux 2021 en petit bassin, qu’elle a disputée dans la cinquième série, terminant à la troisième place.
Néanmoins, malgré son bon chrono, l’Algérienne de 27 ans n’a pu se qualifier pour les demi-finales, car ayant terminé à la 36e place au classement général, sur un ensemble de 85 concurrentes.
Outre le record national, Mélih a égalé le meilleur temps continental sur la distance, détenu jusque-là par la championne égyptienne Farida Osman, ayant échoué elle aussi à atteindre les demi-finales de ces Mondiaux 2021, après avoir terminé à 27e place, avec un chrono de 54 secondes et 42 centièmes. Même cas de figure chez les messieurs, notamment avec Anis Djaballah, qui a vu son aventure dans le 200 mètres nage libre prendre fin dès la phase de qualification, après avoir terminé à la cinquième place de sa série, avec un chrono d’1 minute, 48 secondes et 97 centièmes. Un temps ayant à peine suffi à le placer au 40e rang, sur un ensemble de 69 concurrents, dont le Brésilien Fernando Scheffer, qui a réalisé le meilleur chrono: 1 minute, 42 secondes et 42 centièmes. Djaballah (22 ans), sociétaire de l’USM Alger, s’est néanmoins consolé en réalisant son meilleur temps personnel sur la distance, lui qui avait abordé ces Mondiaux 2021 en petit bassin jeudi, en prenant part au 400 mètres nage libre.
Il avait concouru dans la troisième série, terminant à la sixième place, avec un chrono de 3 minutes, 52 secondes et 1 centième, ce qui l’avait placé en 44e position, sur un total de 62 concurrents.
La troisième journée de compétition, prévue hier, a vu l’entrée en lice de l’Algérien Oussama Sahnoune dans le 50 mètres nage libre, au moment où son compatriote Abdallah Ardjoune devait disputer le 50 mètres/dos. Pour rappel, Jaouad Syoud, sur lequel reposaient les meilleurs espoirs algériens dans ces Mondiaux 2021, s’est finalement absenté, pour des raisons qui pour l’heure restent inconnues, lui qui devait disputer le 100 mètres et le 200 mètres papillon, ainsi que le 100 mètres et le 400 mètres quatre nages. Une défection qui réduit la participation algérienne de cinq à quatre nageurs dans ces Mondiaux 2021, considérés comme préparation pour l’élite nationale en prévision d’autres échéances, dont les Jeux méditerranéens de 2022 à Oran.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img