19.9 C
Alger
lundi 3 octobre 2022

Mondial-2022 (barrages): Que cache la dernière sortie de la FAF ?

La Fédération algérienne de football ne semble pas vouloir admettre que les carottes sont pratiquement cuites et qu’il sera difficile, voire impossible, d’avoir gain de cause dans son bras de fer avec la FIFA, dans l’affaire des barrages qualificatifs au Mondial et le match retour face au Cameroun. Voulant, sans doute, prendre à témoin l’opinion nationale de sa volonté d’aller jusqu’au bout, la FAF a «pondu» un communiqué pour expliquer le cheminement de la plainte déposée auprès de la Commission d’arbitrage de la FIFA pour dénoncer «l’arbitrage suspect de l’arbitre gambien, Bakary Gassama, et son impact sur l’issue de la rencontre». «Au- delà des faits de jeu, des erreurs qui peuvent survenir et être commises par les arbitres et les joueurs, susceptibles d’influencer le cours et/ou le résultat d’un match, la FAF n’a, dans sa démarche réglementaire et bienveillante, évoqué ni l’adversaire ni toute autre partie, hormis le volet arbitrage», indique encore le communiqué. Pourtant la FAF admet qu’«en dehors des éléments d’ordre technique en sa possession et qu’elle a introduits, dont des vidéos et le rapport d’expertise», elle n’a jamais reçu la moindre pièce ou toute autre preuve matérielle (sous un quelconque support) d’une tierce partie afin de la verser dans son dossier de réclamation. L’instance exécutive de la Fédération algérienne s’est juste appuyée sur la nécessité de revenir aux enregistrements vocaux qui ont eu lieu entre le directeur de jeu Bakary Gassama et les arbitres de l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR), ce qui reste insuffisant aux yeux de certains observateurs pour prouver la partialité de l’arbitre Gassama. Certains vont même plus loin, affirmant que la FAF s’est trompée en ne déposant pas le dossier au niveau de la Commission de discipline de la FIFA qui est une commission permanente.

Racim M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img