16.9 C
Alger
lundi 4 mars 2024

Mokdad Aggoun au sujet des stratégies d’entreprise: «Les entreprises algériennes doivent se former dans l’intelligence économique»

Si l’Algérie met aujourd’hui les bouchées doubles pour intégrer le système de l’intelligence économique au niveau des entreprises, dicté par son nouvel environnement économique, ces dernières doivent se préparer sérieusement, notamment à travers la formation.
Les entreprises algériennes, publiques et privées, doivent suivre les mutations mondiales et chercher de nouvelles stratégies pour se développer. Le contexte économique très complexe dans lequel évoluent les entreprises algériennes a favorisé une prise de conscience de la nécessité d’une politique d’intelligence économique afin d’optimiser leur fonctionnement, leur pérennité et compétitivité. Effectivement, en Algérie le concept de l’intelligence économique, qui consiste à faire une collecte d’informations, à les analyser et à les orienter au service du pays, doit être intégré dans les missions des institutions économiques productives. Selon les experts, rares sont les entreprises maîtrisant l’intelligence économique. Selon le directeur de l’intelligence économique au ministère de l’Industrie, Mokdad Aggoun, les entreprises algériennes ne sont pas encore prêtes à 100 % pour accueillir des stratégies de l’intelligence économique, d’où l’importance du rôle de cette conférence internationale. Il faudrait d’abord se préparer sérieusement pour réussir cette démarche, a-t-il insisté. «Nos entreprises doivent se préparer sérieusement aux stratégies de l’intelligence économique, notamment à travers la formation», a souligné le même responsable lors de son passage à l’émission «l’Invité de la matinalez de la Chaîne 2 de la Radio algérienne. Aggoun a noté également que nos entreprises doivent saisir l’importance du concept de l’intelligence économique, mais aussi implémenter les stratégies de cette dernière dans son aspect organisationnel. Une vision partagée par le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar. Il est impératif pour les entreprises économiques d’emprunter toutes les voies possibles permettant de prendre les mesures nécessaires en vue de relever les défis de l’époque actuelle marquée par une rude concurrence, d’où l’intérêt de compter sur le renseignement économique basé sur la veille stratégique efficace, la préservation de l’information et la capacité d’influence dans la prise de décision, a-t-il précisé à l’ouverture de la 2e Conférence internationale sur l’intelligence économique a Alger. Les autorités publiques ont pris conscience, ces dernières années, de la difficulté d’accéder à des informations importantes et exactes, en particulier celles considérées comme un facteur important pour renforcer la présence et la durabilité des entreprises économiques, a ajouté le ministre. Dans cet esprit, l’application du système d’intelligence économique exige des entreprises d’avoir des systèmes de veille dotés d’un système d’information efficace qui permette d’identifier les opportunités et de cibler les menaces pour prendre les décisions appropriées en temps opportun.
Il s’agit aussi, selon le ministre, de la définition des voies et moyens à même de contribuer à intégrer l’intelligence économique dans les missions des entreprises économiques de production afin de renforcer leur résilience et la professionnalisation des personnels en charge de cette fonction, à travers la formation continue et l’échange d’expertises avec l’association de la communauté scientifique algérienne établie à l’étranger.
Louisa A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img