32.9 C
Alger
dimanche 14 août 2022

Mois d’août au Théâtre national algérien : Des activités très appréciées par le public

Le Théâtre national algérien a choisi d’aller à la rencontre de son public en cette période de crise sanitaire, à travers un programme virtuel riche et varié. D’anciennes pièces de théâtre et d’autres récentes ont été diffusées sur la plateforme numérique de l’établissement, puisque ses portes sont fermées au public en raison de la pandémie de Covid-19.

Par Abla Selles

Le Théâtre National algérien Mahieddine- Bachtarzi œuvre depuis le début de la pandémie liée au Covid-19 à accompagner les passionnés du quatrième art à travers des programmes riches et variés. La fermeture des établissements culturels en raison de la dégradation de la situation sanitaire n’a pas freiné le travail du Théâtre national et ses responsables sont allés à la rencontre du public sur les plateformes numériques. Cette initiative est très appréciée par le public qui a souhaité voir des productions théâtrales plus récentes. «Une bonne initiative. Merci beaucoup», «C’est une bonne occasion pour découvrir le théâtre algérien», «Je souhaite qu’il y ait un tel programme durant toute l’année», ont réagi les internautes. Des gens du Sud algérien ont commenté : «Ce programme nous permet de découvrir des pièces théâtrales que nous
n’avons pas eu la chance de voir en direct. Une belle initiative».
En effet, un grand nombre de pièces de théâtre a été diffusé sue la chaîne YouTube et la page Facebook de l’établissement, permettant aux passionnés de cet art de découvrir des productions anciennes et d’autres des années 2000.
Parmi les pièces diffusées, il y a les pièces «Galou laâreb Galou», mise en scène par Ziani Chérif Ayad, «Rajine Rajine», mise en scène par Hamida Aït El Hadj, «Al Haïcha» mise en scène par Mohamed Charchal, «Les Martyrs reviennent cette semaine» mise en scène par Ziani Chérif Ayad, «#Mouhakama», mise en scène par Djamel Guermi, «Slimane Elluk» mise en scène par Abdelkrim Beriber. Deux des pièces théâtrales les plus récentes, à savoir «GPS», mise en scène par Mohamed Cherchel et «Torchaka» de Ahmed Rezak ont été très bien accueillies par le public.
Le Théâtre national algérien a proposé, entre autres, un spectacle de musique soufi intitulé «Rawdat al ochak», animé par l’interprète de musique andalouse Lila Borsali. Cette artiste qui a réussi à se faire une bonne réputation nationale et internationale a enchanté ses fans avec des textes inédits de ce patrimoine ancestral. Le concours Said- Hilmi, pour des spectacles comiques, est une nouvelle activité annoncée par l’établissement Les enfants ont eu leur part dans cette programmation, à travers des concours dont celui H’ssen-Assous pour le petit conteur et Abdelmalek-Bousahel pour le petit comédien.
Des ateliers en production théâtrale, l’information et la communication ont été assurés par le critique de théâtre Boubker Skini.
Un forum est diffusé aussi sur la plateforme numérique du Théâtre national algérien, intitulé «Les nuits du théâtre». Des écrivains et artistes dont Amin Zaoui, Salim Dada et Nadjib Stambouli ont enregistré leur passage lors de ce programme avec d’éminentes intervetions. Chacun dans son domaine, les participants ont pu partager leurs réflexions et regards sur l’écriture littéraire, la musique et le théâtre.
A. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img