20.9 C
Alger
samedi 25 juin 2022

Mohamed Bouslimani au sujet de «l’impérative» transition énergétique : Vers la création d’un réseau de journalistes pour sensibiliser

Le ministre de la Communication, a affirmé, hier à Alger, qu’il sera procédé à la création d’un réseau de journalistes algériens, en vue de protéger l’environnement et les énergies renouvelables, à même de contribuer à la sensibilisation à «l’impérative» transition énergétique, affirmant que la formation de l’élément humain était «un axe important» du programme d’action du ministère.

Par Slim O.

Dans son allocution lors d’une réunion-débat avec la presse nationale sur le thème «la transition énergétique citoyenne» organisée par le ministère de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, M. Bouslimani a indiqué que l’atteinte des objectifs de la politique de l’Etat en vue de remporter le pari de la transition énergétique reposait principalement «sur une approche horizontale, sur une vision prospective et sur une action participative coordonnée multipartite». «L’accompagnement médiatique de cette politique nécessite une formation spécialisée et périodique des journalistes via différents supports», a ajouté M. Bouslimani lors de cette rencontre qui s’est déroulée en présence du ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Benattou Ziane. Au vu de l’importance de l’acquisition des connaissances et du savoir-faire indispensables dans les différents domaines, poursuit le ministre, la formation de l’élément humain constitue un axe important dans le programme d’action du ministère de la Communication. A ce titre, M. Bouslimani a affirmé que son secteur tendait à établir et à mettre en œuvre des partenariats mutuels avec les entreprises nationales et avec les différents acteurs, dans le but de relever la compétence des journalistes et améliorer les capacités des professionnels à travers la formation qui englobe plusieurs axes, dont l’économie verte et les énergies renouvelables. M. Bouslimani a fait savoir que près de 600 journalistes des secteurs public et privé avaient bénéficié d’une formation sur les questions environnementales et les énergies renouvelables, annonçant la création prochaine d’un réseau de journalistes algériens pour la protection de l’environnement afin de sensibiliser les citoyens à l’importance de la transition énergétique et du développement de l’utilisation des sources d’énergie alternatives et renouvelables. «Grâce à sa volonté politique et à ses ressources naturelles, notre pays est en mesure de relever le défi de la transition énergétique au service du développement durable, en mettant à contribution tous les acteurs, notamment les journalistes et la société civile», a affirmé le ministre. Il a également souligné la détermination de son département à renforcer la coopération avec le ministère de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, souhaitant que cette journée d’information et de formation soit le point de départ d’un partenariat pérenne entre les deux secteurs et d’autres secteurs et partenaires.
S. O./APS

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img