21.9 C
Alger
mardi 27 septembre 2022

Mohamed Arkab : Accélérer le raccordement énergétique du parc industriel de Larbaâtache

Le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a insisté, lundi, sur l’impérative accélération du raccordement du parc industriel de Larbaâtache, à l’est de la wilaya, à l’énergie électrique et au gaz naturel dans les plus brefs délais, en prévision de sa mise en exploitation.

Par Hocine H.

Accompagné du ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, lors de la visite d’inspection des projets du secteur dans la wilaya, M. Arkab a déclaré à la presse que «le raccordement énergétique (gaz et électricité) de cette zone industrielle était indispensable pour encourager les investisseurs à réaliser leurs projets».
Après avoir fait le constat et écouté un exposé sur la situation du parc industriel national de Larbaâtache, le ministre a estimé que le non approvisionnement de cette zone industrielle en énergie électrique et en gaz naturel «compte parmi les problèmes obstruant la mise en exploitation effective et totale du parc», soulignant l’importance de «la coordination entre les différents secteurs concernés et les investisseurs pour accélérer le raccordement de la zone en énergie, en application des recommandations y afférentes du Premier ministre».
Pour remédier à ce problème, le ministre a cité la formation d’un groupe de travail représentant la wilaya et les différents départements ministériels concernés qui s’attellera dès la semaine prochaine à l’examen et à la proposition des solutions possibles, et leur application progressive dans un délai n’excédant pas 4 mois, d’autant que le gouvernement «a exprimé sa disponibilité à prendre en charge l’aspect financier du problème».
Selon l’exposé présenté aux deux ministres lors de l’inspection de ce parc industriel national, créé officiellement en 2012 et géré par l’Agence nationale intermédiaire et de régulation foncière (Aniref), ledit parc industriel s’étend sur une superficie de 136 ha divisée en neuf sous-zones, réparties en 258 lots fonciers. Chaque zone est consacrée à une spécialité d’investissement particulière.
208 lots ont été affectés à ce jour en faveur de 148 projets d’investissement, 127 investisseurs ayant obtenu leurs contrats de concession et 47 autres le permis de construction, et trois projets complètement achevés demeurent encore inexploités.
En visitant la centrale électrique dans la commune de Cap Djinet, M. Arkab a souligné que cette structure mise en exploitation en 2019 «compte parmi les plus importantes centrales électriques, de par son appui au réseau national d’électricité».
La centrale en question assure actuellement 1 200 mégawatts d’électricité, soit la même production que l’année dernière, contre 400 mégawatts en 2019 et 800 mégawatts en 2020, a-t-il conclu.
H. H.

 

Article récent

Le 28 Septembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img