16.9 C
Alger
mercredi 22 mai 2024

Modernisation des services bancaires : Faid copréside une réunion de coordination avec le ministre de la Poste et des Télécommunications

Le ministre des Finances, Laaziz Faid, a coprésidé avec le ministre de la Poste et des Télécommunications, Karim Bibi Triki, une réunion de coordination intersectorielle regroupant le secteur bancaire, les entités en charge du paiement électronique et des structures du ministère des Finances, relative à la modernisation des services bancaires et le développement du paiement électronique, a indiqué, vendredi, un communiqué du ministère des Finances.

Par Fatah S.
Cette rencontre, tenue jeudi, a réuni les acteurs clés du secteur financier et des télécommunications afin de «discuter des axes d’amélioration de la coopération entre les deux départements pour un meilleur accompagnement des projets de modernisation des services bancaires et de développement du paiement électronique dans le pays», précise la même source. Ont participé à cette réunion les directeurs généraux des banques publiques, les responsables du GIE Monétique et de la Satim (Société d’automatisation des transactions interbancaires et de monétique), de la SSB (Société des services bancaires), ainsi que le délégué général de l’Abef.
Aussi, le directeur général d’Algérie Poste et le directeur général d’Algérie Télécom étaient également présents pour apporter leur expertise.
A l’ouverture de la réunion, les deux ministres ont chaleureusement salué cette initiative, lui conférant une portée stratégique et soulignant l’importance capitale d’une coopération efficace entre les deux parties, compte tenu des interdépendances existant entre les deux secteurs, pour la réussite des divers programmes de modernisation et de numérisation des structures du ministère des Finances et du secteur bancaire, est-il souligné. Les ministres ont insisté sur «la nécessité de mettre à la disposition de ces entités des infrastructures modernes reliées à un réseau commun», ce qui permettra, note-t-on, de «soutenir les différents systèmes d’information innovants développés par les régies du ministère des Finances, renforçant ainsi l’efficacité des opérations et favorisant l’innovation au service de l’administration publique». A l’occasion, M. Faid a mis l’accent sur la nécessité de «travailler ensemble, en équipe», pour concrétiser un objectif commun, celui de
l’amélioration du service public offert aux citoyens.
Il a, dans ce sens, souligné «l’importance de l’éducation financière pour le grand public», en mettant en avant la nécessité de sensibiliser les citoyens aux avantages offerts par les paiements électroniques.
Le ministre des Finances a également insisté sur «le renforcement des liens de confiance avec les différents utilisateurs», affirmant que «la confiance est un pilier essentiel pour le succès de toute démarche visant à moderniser les services financiers et à promouvoir les paiements électroniques».
Il ajouté que «cette approche collaborative et éducative est fondamentale pour garantir une transition harmonieuse vers des services financiers plus innovants et accessibles pour tous les citoyens». L’ordre du jour de cette réunion a couvert de nombreux points, essentiellement la présentation des axes de généralisation des paiements électroniques, détaille encore le communiqué.
Sous ce chapitre, les représentants du GIE, de la Satim et de la SSB ont présenté un exposé commun sur les orientations stratégiques visant à promouvoir et à généraliser les paiements électroniques en Algérie, indique la même source.
Le deuxième point abordé a permis de lever le voile sur «l’état d’avancement des projets de digitalisation et de modernisation des systèmes d’informations de chaque entité bancaire».
Les discutions ont permis, aussi, de prendre connaissance de la situation des réseaux télécoms dédiés au secteur bancaire. Un état de la disponibilité des cartes bancaires dont la fabrication est confiée à Algérie Poste, a également été établi, selon le communiqué.
S’agissant des structures du ministère des Finances, les directeurs généraux des impôts (DGI), des douanes (DGD), du domaine national (DGDN) et du Trésor et de la comptabilité (DGTC) ont exprimé leurs besoins en matière de solutions de paiement adaptées aux nouveaux services numériques développés par chaque structure dans le cadre de son programme de modernisation.
Ils ont également insisté sur «l’importance de l’accompagnement du département de la Poste et des Télécommunications dans ce processus», rapporte encore la même source.
A la lumière des résultats de cette première réunion, un consensus unanime a été établi en faveur de rencontres trimestrielles visant à discuter des progrès et des obstacles liés à la numérisation et à l’évolution des paiements électroniques, dans ce qui constituera un cadre de concertation durable.
Les deux parties ont clairement exprimé leur «détermination à surmonter les difficultés dans l’intérêt public et que la numérisation et la modernisation du secteur bancaire ainsi que le développement des paiements électroniques dépendent de l’engagement et de la coopération efficace des deux parties impliquées», lit-t-on
Dans le cadre de cette concertation intersectorielle, ainsi instaurée, «il est programmé pour les prochaines rencontres de procéder à un suivi rigoureux de la mise œuvre des actions convenues selon un calendrier défini conjointement», a conclu la source.
F. S.

Article récent

le jour

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img