26.9 C
Alger
jeudi 30 juin 2022

Mila: Découverte d’un squelette et de vestiges préhistoriques

Un squelette humain, une partie d’un ustensile en poterie et un ensemble de coquilles d’escargots «remontant vraisemblablement à la période préhistorique», ont été découverts dans la commune de Tadjenanet (sud de Mila), à la faveur de travaux d’installation d’un transformateur électrique dans la mechta «Tine», a-t-on appris, dimanche, auprès de la direction locale de la culture.
Le chef de service du patrimoine culturel de la direction, Chiaba Lazghad, a précisé à l’APS que la découverte a été rapportée aux services de la Gendarmerie nationale de la commune de Tadjenanet et que les services de la direction de la culture ont procédé à l’inspection des lieux au début du mois en cours, en coordination avec la cellule régionale de lutte contre le trafic des biens culturels du 5e commandement régional de la Gendarmerie nationale de Constantine.
L’équipe chargée de l’inspection du site a enregistré la présence de plusieurs cavités de différentes profondeurs, d’un squelette humain, d’une partie d’un ustensile en poterie, ainsi qu’un nombre «considérable» de coquilles d’escargots truffées de trous, a indiqué la même source, estimant que «cette découverte mise à nu par les travaux de création d’un transformateur électrique, remonte à la période préhistorique durant laquelle la population consommait en abondance les escargots».
Le même responsable a ajouté qu’au cours de cette période historique, les habitants utilisaient également les coquilles escargots dans la construction, comme substances cosmétiques, mais aussi pour éloigner les mauvais esprits, selon les croyances en vigueur à cette époque.
Selon M. Chiaba, cette découverte a été toutefois endommagée par les travaux engagés, notamment le squelette qui a été déterré dans un «très mauvais état», avant son transfert au siège de la brigade territoriale de la Gendarmerie nationale de Tadjenanet avec les autres trouvailles.
La même source a confié, par ailleurs, qu’un certain nombre de mesures ont été prises suite à cette découverte, notamment l’arrêt des travaux menés dans cette zone, la protection du site et sa clôture, en attendant la venue d’une équipe d’experts en archéologie du ministère de la Culture et des Arts.
M. Chiaba a rappelé en outre qu’une découverte archéologique «importante» avait été mise au jour dans la zone de mechta Tin, non loin de mechta Larbi, dans la commune de Chelghoum Laid, consistant en un cimetière antique.
D. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img