22.9 C
Alger
dimanche 26 juin 2022

Micro-crédit: 64 % des bénéficiaires en 2020 sont des femmes

La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaoutar Krikou, a déclaré que 64 % des bénéficiaires du micro-crédit en 2020 au niveau national étaient des femmes.

Par Aymen N.

«Le taux de femmes ayant bénéficié du micro-crédit en 2020 au niveau national a atteint 64 % du nombre global des bénéficiaires», a indiqué la ministre sur les ondes de Radio Blida, au terme d’une visite de travail et d’inspection dans la wilaya. Dans la wilaya de Blida, le taux des femmes bénéficiaires a atteint 69 % du nombre global des projets accordés au niveau local, permettant la création de 479 postes d’emploi, «une source de fierté», a-t-elle dit pour l’Agence nationale de gestion du micro-crédit (Angem). Les femmes optent pour ce type de crédit pour sa valeur réduite, ce qui les encourage à lancer leurs micro-projets.
Mme Krikou a indiqué que son département comptait assurer 780 micro-projets destinés essentiellement aux femmes. Dans une déclaration à la presse en marge de sa visite de travail dans la wilaya, la ministre a rappelé qu’une «réunion de coordination entre les différents secteurs concernés est prévue lors des prochains jours, pour arrêter un programme d’action unifié de soutien à la femme rurale et à la femme au foyer». Ce soutien se traduira par la formation, l’appui matériel, l’accompagnement ou la commercialisation, a-t-elle indiqué, ajoutant que l’objectif de cette action est d’atteindre un produit conforme aux normes nationales et de le faire connaître sur les marchés internationaux. Le soutien de la femme rurale et l’encouragement de son intégration dans la vie économique et productive s’inscrit dans le cadre de l’appui du produit national, à travers la conjugaison et la coordination des efforts du gouvernement. De son côté, le ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail familial, Mohamed Hamidou, a souligné que cette visite d’inspection effectuée par les responsables des secteurs du Tourisme et de la Solidarité visait à «sensibiliser au soutien de l’Etat en vue de mettre en exergue le rôle de la femme, qu’elle soit rurale ou au foyer, notamment celle des zones d’ombre». Au cours de cette visite, les deux ministres ont supervisé le lancement d’une caravane de sensibilisation au profit des femmes au foyer dans les communes de Wadi Djar et Ain Roumana (Ouest). «Nous sillonnerons toutes les wilayas pour montrer aux femmes au foyer tous leurs droits et les mécanismes que l’Etat a mis en place afin de soutenir et d’augmenter les revenus familiaux et créer de la richesse», a indiqué M. Hamidou, soulignant qu’il existe plusieurs dispositifs de soutien dans diverses activités, qu’il s’agisse de l’artisanat, l’agriculture ou les services. Cette caravane, ajoute-t-il, vise également à «encourager les femmes à suivre des sessions de formation au niveau des chambres de l’artisanat et des centres de formation professionnelle à l’effet d’obtenir un diplôme leur permettant de bénéficier d’un local et d’un prêt pour démarrer un micro-projet». Il a rappelé que l’Etat aiderait cette catégorie dans la commercialisation de leurs produits, notamment au regard de la stagnation de la commercialisation depuis la propagation de la pandémie de Covid-19, faisant état de l’ouverture de plateformes électroniques au niveau des chambres de l’artisanat dédiées à la commercialisation des produits des artisans et de ceux de la femme. Cette initiative, précise le ministre, vise à résoudre ce problème et à encourager tout un chacun à davantage de travail, soulignant qu’il «est impossible pour l’Etat de créer, en la circonstance actuelle, des emplois au profit de tous ses enfants, c’est pourquoi il a mis en place des mécanismes permettant de démarrer des petites et moyennes entreprises (PME), afin de contribuer à l’édification de l’Algérie nouvelle».

A. N.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img