11.9 C
Alger
mercredi 30 novembre 2022

M’hamed Yacine à Ibn-Khaldoun: Des chansons andalouses revisitées

L’artiste M’hamed Yacine a animé, lundi soir à la Salle Ibn-Khaldoun (Alger), un concert de musique andalouse dans le cadre du programme des soirées du mois de ramadhan organisées par l’Etablissement Arts et culture de la wilaya d’Alger. Pendant près de deux heures, l’artiste et violoniste M’hamed Yacine, accompagné de son orchestre, a enchanté le public présent en interprétant une variété de chansons andalouses et contemporaines inspirées du terroir.
Le chanteur, à la voix limpide et étoffée, a gratifié le public d’un programme musical dans les différents modes de la musique andalouse et ses variantes, comportant plusieurs titres célèbres comme «Sabri Qlil» et «Farakouni», «Ya rouhi wa ya rayhani», «Ya Moukatil» et «Achki wa Gharami» longuement applaudis.
Le public a également savouré des chefs-d’œuvre du Hawzi dont «Nar Hwakom Lahab» et «Achki F’Zine N’zaha», suivis de «Ya Ochak Ezzine», «El Ain Ezzerka», «Achakt Tefla Andaloussia» et «Mahani Zin».
Né en 1972 dans une famille de mélomanes, M’hamed Yacine s’initie très jeune à différents instruments de musique avant de rejoindre le conservatoire de musique de Kouba, où il est encadré par des professeurs de renom jusqu’en 1987. Après une formation universitaire scientifique, l’artiste intègre l’Ecole normale supérieure (ENS) de Kouba, où il étudie la musicologie et obtient son diplôme en 1994. Il compte à son actif plusieurs récitals et autant de participations à des festivals de musique andalouse.

L. B.

Article récent

Le 30 Novembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img