8.9 C
Alger
mercredi 28 février 2024

Météo: Les cimes du Djurdjura recouvertes des premiers flocons de neige

Les sommets du Djurdjura étaient recouverts, au lever du jour d’hier, des premiers flocons de neige de cet automne.

Par Hamid Messir
La neige a fait son apparition sur les hauteurs dépassant les 1 800 mètres d’altitude et même à 1 700 m, comme constaté sur les monts de Tikjda, aux limites administratives de Tizi Ouzou avec la wilaya de Bouira. Bien que la neige était annoncée pour la nuit d’hier à aujourd’hui, selon les prévisions météorologiques, voilà qu’elle est tombée plus tôt qu’annoncé, au bonheur de la nature, des habitants de la région en général et des agriculteurs en particulier, car elle a été précédée par d’importantes chutes de pluie durant les dernières 24 heures. A Tizi Ouzou, le cumul de pluie a atteint les 20 mm, selon le Professeur Malek Abdeslam, responsable du Laboratoire des eaux à l’université Mouloud- Mammeri, estimant que celui-ci pourrait atteindre ou dépasser les 40 mm ce jeudi en fin de journée. La neige pourrait tomber à 1 500 m, en raison de la baisse sensible du mercure enregistrée depuis mardi après-midi. La circulation automobile a été difficile hier sur la RN 15 reliant Tizi Ouzou à la wilaya de Bouira, à hauteur du col de Tirourda, culminant à plus de 1 750 mètres d’altitude, selon la Gendarmerie nationale qui a appelé à plus de prudence sur les routes suite à cette première perturbation climatique de l’automne. Ces premières neiges et pluies très attendues arrivent presqu’à la même période de l’année dernière. Elles sont bénéfiques pour la recharge des nappes phréatiques après la saison estivale et deux mois d’automne sans pluie et avec des températures parfois estivales. L’autre bienfait de cette pluie même tardive dans le domaine agricole concerne les oliviers qui ont souffert de la période de sécheresse. «Ces pluies vont permettre de faire revivre l’arbre, le préparer à la prochaine campagne et à faire grossir les olives déshydratées par la chaleur» selon Samia Hadji, des services agricoles de la wilaya de Tizi Ouzou. «Après les dernières pluies, les villageois vont commencer la cueillette par le défrichement des vergers et le ramassage des olives tombées au sol qui devraient être séparées de celles sur l’arbre pour avoir une meilleure qualité d’huile». Le rendement à la trituration des olives grossies par ces pluies sera amélioré, selon notre interlocutrice.
H. M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img